romain
étymologie
Du latin Romanus, il forme un doublon avec roman.
(Cépage) Du fait que ce cépage a été introduit en Gaule par les romains.
(Race de pigeons) L’ascendance romaine qu’on lui attribue est improbable.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinromainromains
Fémininromaineromaines

romain \ʁɔ.mɛ̃\

  1. (hist) Relatif à la civilisation des Romains, un peuple de l’Antiquité.
    • Rome envahit la Gaule, rapidement soumise à ses armes, et bientôt romaine par la langue et les coutumes. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française dans ses rapports avec les littératures étrangères au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1833)
    • Cette interprétation n’empêche pas pour autant d’envisager que ce chemin soit datable aussi de l’époque romaine et qu’il ait été réutilisé à l’époque médiévale. (Rita Compatangelo, Un cadastre de pierre : le Salento romain, 1989, page 88)
    • L’Empire romain, qui s’étendait des sables d’Arabie jusqu’aux neiges d’Écosse, fut constamment à la recherche de frontières défendables. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 163)
  2. Relatif aux personnes et choses qui appartenaient à l’ancienne Rome.
    • L’administration romaine était extrêmement dure pour tout homme qui lui semblait susceptible de troubler la tranquillité publique et surtout pour tout accusé qui bravait sa majesté. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. VI, La Moralité de la violence, 1908, p. 260)
    • Depuis sa conquête par César et jusqu’à la fin du Ve siècle, la Gaule n’a été qu’une terre romaine, entièrement latinisée et son histoire se confond avec celle de Rome. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours - Avant-propos, 1937)
    • La corporation des férons est donc une des plus ancienne qui soit, et elle s’est probablement continuée sans aucune interruption depuis le « faber » romain jusqu’à la réforme de Turgot. (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)
  3. (Figuré) Qualifie ce qui rappelle la grandeur d’âme, le courage, l’austérité, le patriotisme des anciens Romains.
    • C’est un trait romain. - Une vertu romaine.
    • C’est un sentiment romain, le sentiment d’une âme romaine : Il y a dans cette parole, dans cette réponse quelque chose de romain, une grandeur à la romaine.
  4. (Géographie) Relatif à la ville de Rome et à ses habitants.
    • La campagne romaine.
  5. (Géographie) Relatif à Rom, commune française située dans le département des Deux-Sèvres.
  6. (Géographie) Relatif à Romery, commune française située dans le département de la Marne.
  7. (typographie) Qualifie le caractère d’imprimerie rond et droit, en usage en France depuis le seizième siècle pour le texte courant. voir romain#Nom commun|romain, ci-dessous.
    • Dans le Wiktionnaire, les définitions sont imprimées en caractères romains, les exemples en italiques.
  8. Qualifie la beauté d’une femme qui a de grands traits bien marqués et un air, un port majestueux.
    • C'était une grande femme qui avec moins d'embonpoint eût eu la taille belle, et une beauté romaine que bien des gens préféraient à celle de sa sœur. (Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon, Paris : A. Sautelet & Cie ; Alexandre Mesnier, 1829, vol.11, page 206)
  9. (Spécialement) (religion) Qualifie ce qui appartient à la Rome moderne considérée surtout comme le siège de la religion catholique, dont le pape est le chef.
    • Qu’un catholique romain qui n’a jamais vu que le clocher de son village, qui n’a lu que son catéchisme et son livre d’heures, reproche aux chrétiens évangéliques leur défaut d’unité, à la bonne heure ! mais cet homme ne sera pas vous monsieur le vicaire […] (Questions d’un vicaire et réponses d’un suffragant, Georges Bridel à Lausanne, 1845, page 15)
    • Car ils ne peuvent ignorer que Barbey d’Aurevilly est un catholique, un indubitable chrétien romain par la tête et par le cœur, par son éducation et par ses doctrines, et voilà ce qui les désole ! (Léon Bloy, Un brelan d’Excommuniés, 1889)
    • Le Christianisme romain tend alors à n’être qu’un formalisme rituel, pour lequel l’idéal du fidèle devient le bon paroissien qui pratique et qui croit sans discussion. (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • Maintenant, ma femme tricotait une partie de la journée et allait aux offices le reste du temps, car elle s’était mise à pratiquer la religion romaine avec minutie. (Julien Green, Le voyageur sur la terre, 1927, Le Livre de Poche, page 80)

traductions
traductions
  • anglais : Roman
  • espagnol : redonda
  • italien : tondo

nom

romain \ʁɔ.mɛ̃\ masculin singulier

  1. (typographie) (cartographie) Variante ronde et droite d’un caractère d’imprimerie, par opposition à la version italique.
    • La justification prise, le compositeur prend une galée ou in-fol. ou in-4° ou in-8°. suivant le format de l’ouvrage sur lequel il va travailler , & la place sur les petites capitales de sa casse de romain. (Encyclopédie méthodique : Arts et métiers mécaniques, vol. 3, Charles-Joseph Panckoucke / Clément Plomteux, Paris / Liège, 1784, p. 495)
    • […] dans le romain, par exemple, qui a ses minuscules, ses médiuscules et ses majuscules, ces trois espèces de lettres forment trois alphabets, quoique les médiuscules ne soient qu’un diminutif des majuscules. (A. Frey, Nouveau Manuel complet de Typographie, vol. 1, Roret, Paris, 1857, page 32)
    • Un autre moyen acceptable consiste à faire composer la partie citée en italique si le texte général est en romain, ou en romain s’il est en italique, ce qui dispense de la mettre entre guillemets.(Pierre-Valentin Berthier et Jean-Pierre Colignon, Le Français pratique, chapitre V Comment ponctuer, 1979)
  2. (vieilli) Personne qui, a un spectacle (théâtre, concert, opéra), fait partie d’une claque.
    • Quant au nom de l’héroïne, il n’est peut-être qu’un clin d’œil aux connaisseurs : en argot de théâtre, un romain désignait un spectateur payé pour applaudir. (Louis Forestier, « Notice pour Julie Romain », Guy de Maupassant, Contes et Nouvelles, tome II, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1979, p. 1547)
    • Il est facile de distinguer le chef de la claque, comptant ses romains, leur donnant ses ordres […] (Hippolyte-Nicolas-Juste Auger, Physiologie du théâtre, Firmin Didot frères, 1839–1840, page 264)
synonymes
traductions
  • anglais : Roman
  • espagnol : redonda
  • italien : tondo

nom

SingulierPluriel
romainromains

romain \ʁɔ.mɛ̃\ masculin

  1. Cépage de raisin qui entre dans l’élaboration de certains vin de bourgognes.

nom

SingulierPluriel
romainromains

romain \ʁɔ.mɛ̃\ masculin

  1. (zootechnie) Race de très gros pigeons, originaires de France (Île-de-France) ou d’Espagne.
    • Le romain est la plus grande race de pigeons.
synonymes
traductions
  • allemand : Riesen taube, Römer
  • anglais : runt pigeon

Romain
étymologie
(Nom, prénom) Du latin Romanus, dérivé de Roma, « Rome » en ce qui concerne le citoyen de l’empire romain ou de la ville de Rome. Dérivé du nom de la localité pour ce qui est des communes françaises.

nom propre

Romain \ʁɔ.mɛ̃\

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département du Doubs.
  2. (Géographie) Commune française, située dans le département du Jura.
  3. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Marne.
  4. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Meurthe-et-Moselle.

traductions
nom

SingulierPluriel
romainromains

Romain \ʁɔ.mɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Romaine)

  1. (histoire) Citoyen de l’Empire romain.
    • L'usage des moulins pour la transformation du blé en farine paraît avoir été introduit en Europe par les Romains après la conquête de l'Asie. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 107)
    • Bouzemont fut occupé jadis par les Romains, qui y avaient un camp retranché. —Quelques tumulus s’y remarquent encore. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd. 1923)
    • À l’orgie latine succédèrent les ébats des Barbares, dignes héritiers de ces Romains gorgés de falerne et de sang, épuisés de stupre, sombrés dans les velléités. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 84)
    • Le succès des combats de gladiateurs est en grande partie dû à l’idée que les Romains se faisaient de la vie morale plus forte que la mort. (Jean-Pierre Mohen, Les Rites de l’au-delà, Odile Jacob, 1995, p.219)
    • C’est le dernier des Romains : Il a une vertu qui n’est plus de son temps ; il est le dernier défenseur qui reste à une cause perdue.
  2. (Géographie) Habitant de Rome, capitale de l’Italie.
  3. (Géographie) Habitant de Rom, commune des Deux-Sèvres.
  4. (Géographie) Habitant de Romery, commune de l’Aisne.

traductions
traductions
  • allemand : Römer, Römerin féminin
  • anglais : Roman
  • espagnol : romano, romana féminin

prénom

Romain \ʁɔ.mɛ̃\ masculin

  1. Prénom masculin.
    • J'imagine que, tout au long de leurs amours intermittentes, toujours traversées et toujours renaissantes, Romain et Meg, puis Romain et Margault avaient eu, l'un et l'autre, chacun de son côté, beaucoup à se pardonner et à se faire pardonner. (Jean d'Ormesson, Voyez comme on danse, éd. Robert Laffont, 2001)
    • Je l'ai vu la nouvelle meuf de Romain. Celle qui l'a rendu amoureux comme un imbécile. Elle ressemble pas du tout aux autres filles que mon frère kiffait avant et qui avaient toutes des seins gros comme des pamplemousses. (Claudine Desmarteau, Le Petit Gus au collège, Albin Michel, 2013)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français