alors
étymologie
Composé de à et de lors.

adverbe

alors \a.lɔʁ\ adverbe de temps

  1. En ce temps-là ; in illo tempore.
    • Sa Politique rationnelle, publiée en 1831, a plus de lecteurs aujourd'hui qu’alors, parce qu'elle contient en germe toute sa vie publique. (Discours de M. Paul Deschanel à l'inauguration du monument Lamartine à Bergues le 21 septembre 1913, Paris : Charpentier & Fasquelle, 1913, page 9)
    • Je ne pense jamais au Siam sans évoquer le déjeuner que fit au Palais Royal le gouverneur de l’Indochine d’alors, M. Violette, accompagné de sa très digne épouse. (Émile Servan-Schreiber, Alors raconte !, Paris : Presses de la Cité , 1967 - Versilio, 2014, chapitre 24)
    • Le denier du onzième siècle, était d'argent, et l'argent était alors rare. (Alexander Hermand , Histoire monétaire de la province d'Artois et des seigneuries qui en dépendaient, Saint-Omer : Chanvin fils, 1843, page 103)
    • Cette princesse, qui n'était pas folle comme sa mère, tomba alors amoureuse de François-Ferdinand Philippe, prince du royaume de Joinville, fils de Louis-Philippe, roi de France. (Edio Soarès, Le butinage religieux - Pratiques et pratiquants au Brésil, Graduate Institute de Genève & Karthala Éditions, 2009, page 26)
    • Nous suivons toujours la route qui nous avait menés à Sokhrat Ed-Djeja, il y a près d'un mois. Mais la campagne, verte et fleurie, est infiniment plus jolie qu’alors. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 120)
    • En 2013, Mediapart avait révélé que l’alors ministre du budget possédait des comptes à l’étranger. (Fraude fiscale : le « verrou de Bercy » en partie supprimé)
  2. Dans ce cas. — Note: Il exprime alors une conséquence.
    • Mais s'il fait un don de quelque partie de son héritage à l'un de ses serviteurs, ce don lui appartiendra , mais seulement jusqu'à l'année d’affranchissement, et alors il reviendra au Prince ; car c'est son héritage et celui de ses fils ; […]. (La Sainte Bible, ou L'Ancien et le Nouveau Testament, d'après l'édition publiée par J. F. Ostervald, 2e éd., Lausanne, chez les frères Blanchard, 1836, p. 186)
    • Quelquefois, au contraire, c'est le Diable qui vend des poules noires, et l'on devine à quel prix ! Alors, ce volatile infernal procure à celui qui en a fait l’acquisition tous les trésors qu'il peut désirer. (Germaine Laisnel de la Salle, Croyances et légendes du centre de la France: souvenirs du vieux temps, tome 2, Paris : chez A. Chaix & Cie, 1875, p. 241)
    • Et sa voix alors prenait une intonation dolente et uniforme, enflant les mots, appuyant indéfiniment sur les syllabes. Cela m’agaçait beaucoup. (Octave Mirbeau, [http://www.la-pensée-française.com/octave-mirbeau-chanson-carmen.html Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882)])
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français