anse
étymologie
Du latin ansa.

nom

SingulierPluriel
anseanses

anse \ɑ̃s\ féminin

  1. Partie saillante, souvent de forme annulaire, servant à saisir ou à porter certains récipients ou objets.
    • Cette amphore est magnifiquement décorée, cependant une de ses anses est cassée.
    • L’anse est soigneusement soudée et lissée. (Fanette Laubenheimer, Institut des sciences et techniques de l’antiquité, Les amphores en Gaule - II: production et circulation, 1998)
    • Faire danser (sauter) l’anse du panier, majorer indûment, à son bénéfice, le prix des achats que l’on est amené à faire pour son employeur ou pour son ménage.
    • On comprendrait, au besoin, que nos adversaires aient marchandé, quoique ceci sente furieusement une cuisinière qui va au marché et qui se débat tant qu’elle peut pour mieux faire sauter l’anse du panier. (Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart, 1855)
  2. (analogie) Objet recourbé.
    • L’occlusion intestinale est parfois due à l’étranglement d’une anse par son incarcération dans l’orifice d’une hernie.
    • L’anse d’un cadenas bloquait l’ouverture du portail.
  3. (Mathématiques) Assemblage géométrique, ressemblant à une moitié d’ellipse, construit par juxtaposition d'un nombre impair d’arcs de cercles (souvent trois) de centres différents.
    • Il est plus facile de dessiner une anse de panier qu’une ellipse, car on peut utiliser un compas.
  4. (Architecture) Voûte surbaissée réalisée suivant le dessin d’une anse de panier.
    • L’architecte a choisi une anse pour couronner la porte du château.
  5. (marine) Petite baie peu profonde.
    • L’embarquement et le débarquement s'opèrent à l'aide de barcasses d'un faible tirant d’eau, pouvant pénétrer dans une petite anse où les vagues viennent mourir au pied même des murs de la ville. (Frédéric Weisgerber, Trois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Ernest Leroux, Paris, 1904, p. 21)
    • La colonie, déployant au vent ses voiles d’or, va aborder endormie dans quelque anse retirée du fleuve. (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • L’anse où nous mouillons est évidemment un ancien cratère dans l’intérieur duquel la mer a fait irruption ; de tous côtés surgissent des cônes de cendres qui dénotent une récente activité volcanique. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, E. Plon & Cie, Paris, 1883, p. 40)
    • Anse : Petite baie. (Anse, Dictionnaire hydrographique (S-32) de l’Organisation hydrographique internationale (OHI), 2010)
synonymes
traductions
traductions
forme fléchie

anse \ɑ̃s\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de anser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de anser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de anser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de anser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de anser.

Anse
nom propre

Anse \ɑ̃s\

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département du Rhône.
    • Il y a des carrières de pierres de construction à Couzon, Dardilly, Limonest, Anse, Saint-Germain, etc. ; du marbre isabelle près de Bully; de beaux granits dans la montagne d'Yzeron à Montagny, […]. (F.-A. Varnet, Géographie du département du Rhône, Lyon : chez tous les libraires (impr. Protat frères à Mâcon),, s.d. (entre 1894 & 1897), p. 14)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.049
Dictionnaire Français