consigner
étymologie
Du latin consignare.

verbe

consigner \kɔ̃.si.ɲe\ transitif conjugaison

  1. Déposer une somme entre les mains de quelqu’un, pour qu’elle soit délivrée en temps et lieu à qui il appartiendra.
    • Consigner de l’argent au greffe, chez un notaire, etc.
  2. (Commerce Maritime) Adresser à un consignataire.
    • Il n’a pas voulu recevoir les marchandises qui lui étaient consignées.
  3. (Figuré) Rapporter, citer dans un écrit.
    • Ce fait est consigné dans nos annales. - Cette circonstance a été consignée au procès-verbal.
    • L’épisode qui va suivre est si laid que j’hésite à le consigner, d’autant plus que je n’ai à son sujet que le témoignage de Fernande. (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 297)
  4. Donner des ordres pour empêcher que quelqu’un ne sorte, par punition.
    • Les soldats furent tous consignés dans leurs casernes. - On l’a consigné pour huit jours.
      • (Par extension) L’école a été consignée.
  5. (En particulier) (militaire) Maintenir des troupes dans leurs quartiers par mesure d’ordre.
    • Comme on craignait quelques troubles, le régiment a été consigné.
  6. Interdire l’accès d’un lieu.
    • Ce laboratoire est rigoureusement consigné à tout le monde.
    • Les tentatives qu’ils firent pour s’en assurer n’eurent d’autre résultat que de leur faire consigner définitivement la porte de la jeune femme. (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 57.)

traductions
  • anglais : consign
  • espagnol : consignar

traductions
  • anglais : record
  • espagnol : consignar

traductions
  • anglais : give detention

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français