débaucher
étymologie
De l’ancien français bauc (voir desbaucher). Comparez avec ébauche et ébaucher, ainsi qu’avec l’anglais balk.

verbe

débaucher \de.bo.ʃe\ transitif conjugaison

  1. Jeter dans la débauche, dans le vice.
    • Les mauvaises compagnies l’ont débauché.
    • C’est la fainéantise qui l’a débauché.
    • Débaucher une fille.
  2. Provoquer à rompre ses engagements, à manquer à son devoir, en parlant d’ouvriers, de soldats, etc.
    • Le rôle du chasseur de tête consiste à débaucher un salarié, en poste, afin de lui proposer une opportunité professionnelle a priori plus intéressante que celle qu’il tient en main. (Olivier de Préville, Chasseur de têtes, chasseur de rêves, p. 10, Société des Écrivains, 2008)
    • Débaucher les ouvriers d’une usine.
    • Débaucher des hommes d’un régiment.
  3. (Par extension) Renvoyer des ouvriers faute de travail à leur donner.
    • On débauche dans telle usine, chez tel industriel.
  4. (familier) Faire quitter un travail, une occupation sérieuse pour un divertissement honnête ou un autre travail.
    • Je viens vous débaucher, pour vous débaucher.
    • Nous voulons vous débaucher un de ces jours.
    • Pas étonnant qu’Apple ait débauché le principal développeur de MPTCP, alors qu’il était encore étudiant et achevait sa thèse au sujet de ce protocole. (Hugo Bonnaffé, Under The Box : découvrez les dessous d’OverTheBox, blog OVH)
  5. Nouvelle-Aquitaine (Acadie) Quitter son travail après accomplissement de celui-ci.
    • Ce soir, je vais débaucher à 17h.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.035
Dictionnaire Français