subtil
étymologie
(XIIe siècle) De l’ancien français soutil, sutil, sotif, a subi une reconstruction sur son étymon latin subtilis, composé de sub- et de tela (« toile »).

adjectif

SingulierPluriel
Masculinsubtil
\syp.til\
subtils
\syp.til\
Fémininsubtile
\syp.til\
subtiles
\syp.til\

subtil \syp.til\ masculin

  1. (Désuet) Qui est délié, fin, menu.
    • […] on les fait sécher, mais non au soleil, puis on les met en poudre bien subtile, & on en donne une dragme dans un peu de vin tous les matins à jeun. (L'agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)
  2. (Par extension) Qualifie les choses qui sont de nature à pénétrer, à s’insinuer promptement.
    • Il fait doux, il fait clair. L'hiver commence à peine et je ne sais quoi de printanier flotte dans l'air subtil. (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.205)
    • La cause du choléra, dit-on encore, agit à la manière d'un poison subtil. Nous partageons cette opinion. La rapidité avec laquelle marchent ses conséquences meurtrières prouve la justesse de cette comparaison. (M. Graux, Du choléra-morbus, dans Mémoires des concours et des savants étrangers, Académie royale de médecine de Belgique, 1854, page 15)
    • Le mercure, métal subtil, d'un grand usage dans les opérations chimiques, médicales, métalliques et aérométriques, doit contenir beaucoup de feu ou calorique, puisqu'il faut un froid énorme pour le rendre solide; […]. (Urbain-Firmin Piault, De l'existence universelle, de celle de l'homme en société et de ses fins, Paris : Firmin Didot, 1848, page 171)
  3. Qui perçoit finement, qui distingue les choses les plus fines à saisir.
    • Aussi quelle patience ils mettaient à prendre le vent pour échapper au subtil odorat de ces animaux! (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  4. (Figuré) Qui est plein de finesse, d’ingéniosité, de pénétration.
    • Nous voici devisant avec des Montalbanais de toutes sortes, gens fins et subtils, très avertis du fléau dont nous recherchons les causes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  5. Qualifie les choses où l’on montre de la finesse, de l’ingéniosité, de la pénétration.
    • Pensée subtile.
    • Argument subtil.
    • Interprétation subtile.
    • Réponse subtile.
  6. Qui est trop raffiné, qui échappe à l’intelligence par un excès de finesse.
    • Ce que vous dites là est trop subtil pour moi.
    • Cela est bien subtil, le crains que vos auditeurs n’aient de la peine à le bien comprendre.
    • Ce raisonnement est plus subtil que solide.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français