bardot
étymologie
De l’arabe بردعة, qui a également donné les noms barda et barde et le verbe barder. Selon [http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/advanced.exe?8;s=250692285; le TLFi], ni l’italien bardotto ni l’ancien occitan bordot n’ont servi d’intermédiaire.
Henri Lammens pense que le mot pourrait venir aussi de l'arabe برذون ou بردون bardoun, (« bête de somme au pas lourd »).

nom

SingulierPluriel
bardotbardots

bardot \baʁ.do\ masculin (pour la femelle on dit : bardine)

  1. (zoologie) Équidé hybride produit par l’accouplement d’un cheval et d’une ânesse. voir mulet, cet hybride d’âne et de jument est plus fréquent.
    • En général, le bardot est stérile, le mâle a cependant des érections et la femelle des chaleurs et il arrive -très rarement- que l’un des sexes soit fécond.
    • Des voitures passaient, passaient toujours, lourdes charrettes, banneaux, carrioles coiffées de leurs bâches, tombereaux traînés par des bardots. (Octave Mirbeau, Le Calvaire , 1886)
  2. Mulet utilisé pour porter des charge (d'où son nom). L'équivalent pour un cheval se dit roncin.
  3. Mulet qui marche ordinairement à la tête des autres mulets et qui porte le muletier avec ses provisions et ses ustensiles.
  4. (zool) Synonyme de merlu commun (poisson).
  5. (vieilli) (Figuré) (familier) Homme sur qui les autres se déchargent de leur tâche ou qu’ils prennent pour sujet de leurs plaisanteries.
    • Ce domestique fait l’ouvrage de tous ses camarades, c’est le bardot de la maison.
    • C’est le bardot de la compagnie.

traductions
  • allemand : Maulesel masculin
  • anglais : hinny
  • espagnol : hin, burdégano
  • italien : bardotto
  • portugais : bardoto
  • russe : лошак

Bardot
nom propre

Bardot

  1. (France) Nom de famille français.
    • L'abbé Rendu s'empressa de tourner sur un autre sujet cette conversation , qu'il savait bien devoir déplaire à la maîtresse de la maison ; il s'amusa à combattre à son tour l'abbé Bardot sur des points de philosophie ; et la dispute devint si forte entre eux deux, que l'abbé Bardot quitta la table, et se retira chez lui fâché tout rouge. (François Guillaume Ducray-Duminil, Paul, ou La ferme abandonnée, Paris : chez Le Prieur, an X, vol. 1, p .229)
    • Le criminel et le bourreau s'embrassèrent encore. Les applaudissemens n'avaient pas cessé que tout était fini. Le couperet fila comme un éclair, emportant la vie d'Antoine Bardot. (« Une espièglerie », dans Soirées à Corbeil, par Michel Raymond, Bruxelles : chez J.-P. Méline, 1836, vol.2, p. 272)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français