charlatan
étymologie
(1572) De l’italien ciarlatano, de ciarlare.

nom

SingulierPluriel
charlatancharlatans

charlatan \ʃaʁ.la.tɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : charlatane)

  1. Vendeur ambulant de drogues qu’il débite à grand fracas de trompe et de boniments sur les places publiques, monté sur des tréteaux ou sur une voiture.
    • Les charlatans du Japon depécent, dit-on, un enfant aux yeux des spectateurs, puis jettant en l’air tous ses membres l’un après l’autre, ils font retomber l’enfant vivant & tout rassemblé. Tels sont à peu près les tours de gobelets de nos politiques ; après avoir démembré le corps social par un prestige digne de la foire, ils rassemblent les pieces on ne sait comment. (Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, Marc Michel Rey, 1762, p. 52)
    • Elle honnit le carton-pâte et l’ornement en staff, l’orviétan des charlatans littéraires, le tarabiscotage des épithètes, qui sont trop souvent l’essentiel d’un livre consacré aux splendeurs factices d’un climat africain. (Pierre Mannoni, Les Français d’Algérie : vie, mœurs, mentalité, 1993)
  2. (Par extension) Toute personne qui se vante de posséder quelque secret merveilleux et qui tire de l’argent des personnes crédules en promettant de le leur communiquer.
    • […] mon père, que son surnom burlesque a fait classer parmi les escamoteurs et les charlatans, était un savant distingué de l’école de Volta, de Galvani et de Mesmer. (Alexandre Dumas, ''Les Mille et Un Fantômes)
    • Méfiez-vous de cet essaim de charlatans et de faiseurs d’affaires qui viennent et reviennent sans cesse bourdonner autour de la caisse municipale, comme alléchés par l’odeur de la curée. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p. 13)
    • Ô vous, les arracheurs de dents,
      Tous les cafards, les charlatans,
      Les prophètes,
      Comptez plus sur oncle Archibald
      Pour payer les violons du bal
      À vos fêtes !
      (Georges Brassens, Oncle Archibald, in Je me suis fait tout petit, 1956)
  3. (Figuré) Homme qui cherche à en imposer, à se faire valoir par un grand étalage de paroles et autres moyens.
    • Il y a par le monde certains charlatans soi-disant économistes, qui me donnent trop d’occupation. Ce n’est pas que je me rompe la tête à scruter les profondeurs de leur science occulte ; […]. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T. 2,4, 1833)
    • Harland, qui a fort bien connu Vavilov, condamne sans réserves les théories mitchouriniennes, taxe Lyssenko de charlatan et dénonce les odieuses manœuvres qui ont abouti à la révocation des principales figures de la génétique soviétique. (Joël Kotek & Dan Kotek, L’Affaire Lyssenko, page 196, Éditions Complexe, 1986)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français