chou
étymologie
(nom 1 & 2, adjectif) (XIIe siècle) Du latin caulis. En tant que terme de tendresse, date du début du XIXe siècle.
(interjection) De l’ancien français ço voir haro pour un autre terme de chasse dérivé d’un pronom.

nom

SingulierPluriel
chouchoux

chou \ʃu\ masculin

  1. (plantes) Plante potagère de la famille des crucifères et qui sert d’aliment.
    • On entendait, sur le pavé, le craquement des roues des hautes charrettes chargées de choux, de navets, de poireaux, de carottes. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • C’est avec de telles calembredaines que le prêtres s’imaginent piper la confiance des enfants à l’âge où, précisément, ils commencent à discerner qu’ils n’ont pas poussé dans les choux. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 247)
    • Et enfin, vous voudriez que Dieu fît courir le soleil, qui est quatre cent et trente-quatre fois plus grand que la terre, rien que pour pommer nos choux ? (Umberto Eco, L’île du jour d'avant, Grasset & Fasquelle, 1996)
    • De toutes les les plantes cultivées dans le monde, le chou [Brassica oleracea L.], de la famille des Brassicaceae, est probablement l’espèce légumière présentant le polymorphisme le plus important.(Philippe Marcheney et Laurence Bérard, Aux Origines des plantes. Tome 1, Des plantes anciennes à la botanique du s- 2008, p.70, Fayard - ISBN 978-2-213-62836-3)
  2. (Par extension) Plante ou partie de plante qui a plus ou moins de ressemblance avec le chou.
    1. (La Réunion) Bourgeon de certaines plantes comme le cocotier ou le vacoa.
      • Comme pour d'autres palmiers, on peut consommer l'unique bourgeon coronal, le chou de coco, ce qui est fatal au cocotier ; on pratique donc cette amputation sur un cocotier victime d'un cyclone ou qui doit être abattu. (Tonelli Nicole, ‎Gallouin François, Des fruits et des graines comestibles du monde entier, Éd. Lavoisier, 2013)
      • Signalons celle de l'extrémité de la fleur de bananier, dite «baba de figue», qui, débarrassée de ses premières enveloppes, puis battue à l'aide de deux couteaux, est cuite en cari, comme le chou de vacoa ou le jaque vert. (Marie Valentin, La cuisine réunionnaise, Éd. Institut d'anthropologie du Centre universitaire de la Réunion, 1982)
  3. (analogie)
    1. (Mode) Nœud de ruban, d’étoffe, en forme de chou stylisé.
      • [Un] bonnet de nuit orné de touffes de rubans jaunes, appelées techniquement des choux. (A. Dumas Fils, La Dame aux Camélias, 1848)
      • La mode était aux chapeaux cloches, aux petits marquis fort seyants, aux turbans ornés parfois d’un chou de ruban. (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 250.)
      • Je recevais un cadeau orné d'un chou. Parfois, il y avait des spirales multicolores autour du chou [...]. (David Goudreault, La bête à sa mère, Stanké, 2015, p. 151.)
    2. (Pâtisserie) Pâtisserie en forme de petite boule.
      • Et à l'été de la Saint-Martin, l'oie est à point. Et l'oie, on s'en fourrait jusque-là, même les morceaux honteux. Et pas que l'oie, d'ailleurs. Du potage gras, et des huîtres aux saucisses truffées, et du rôti à la ficelle, et des crèmes fines ! Et des petits choux ! Quel gueuleton ! (Jean-Luc Hennig, Érotique du vin, éd. Zulma, 1999, p. 91)
      • […] revenait dix fois, pour passer devant les gâteaux aux amandes, les saint-honoré, les savarins, les flans, les tartes aux fruits, les assiettes de babas, d’éclairs, de choux à la crème.(Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    3. (argot) (familier) Tête.
      • Ah! v’là une môme qui a autant d'idées dans le chou, que de ce que je me pense où je pense! (San-Antonio, Béru-Béru, Éditions Fleuve noir, 1970, II, 7)

traductions
adjectif

SingulierPluriel
Masculinchou
\ʃu\
choux
\ʃu\
Fémininchou
\ʃu\
choux
\ʃu\

chou \ʃu\

  1. (familier) Mignon.
    • Et bingo, une petite toute chou qui nous as donné des frayeurs dès la naissance. Elle est devenue en une fraction de seconde toute bleue et ne respirait plus. (Marane d'Océanie, Mon ange gardien, lulu.com, s.d.)
    • Nous n’avons suspendu nos sarcasmes que devant deux jeunes mariés italiens : elle était vraiment choute dans sa robe en dentelle, lui évoquait un prince, et tous deux resplendissaient à l’instar du soleil éclaboussant les eaux de la Seine. (Éric-Emmanuel Schmitt, Le Poison d’amour, Albin Michel, Paris, 2014, p. 22)
    • Ils sont choux tout plein, ajouta Amélie en me tendant l'un des petits, curieusement noir alors que les autres avaient le poil blanc. (Ancelin Piery, Un sentiment étrange, me dit-elle, Iggybook, 2016)
    • Elle est chou quand elle parle de banane ! (site www.staragora.com)

nom

SingulierPluriel
chouchoux

chou \ʃu\ masculin (pour une femme on dit : choute) ou masculin et féminin identiques (quand on s’adresse à une personne du sexe féminin, on peut utiliser chou mais on rencontre aussi choute)

  1. Enfant chéri.
    • Un bout de chou, un petit enfant.
    • Mon petit chou.
    • Je n'ai pas le temps de lire. […] Tu comprends, avec les deux choux à soigner. (Daniel-Rops, Mort, où est ta victoire ? 1934)
  2. chéri#fr|Chéri.
    • Aussi il l’appelait Ma chère ! Mon amour ! ou simplement : Mon chou !
      Chèvres de tous pays ont hélas les mêmes goûts
      Elles sont dévergondées, veulent toutes partir.
      L’herbe des champs fleuris ne leur plaît pas du tout
      Et c’est dur de savoir vers quoi elles aspirent.
      (France, Japon ! Voyage aux pays de la fonte et de l'acier, Publibook, 2003)
synonymes
interjection

chou \ʃu\

  1. (chasse) Cri pour exciter un chien à quêter.
    • Chou, chou-là !



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français