commode
étymologie
Du latin commodus.

adjectif

SingulierPluriel
commodecommodes

commode \kɔ.mɔd\ masculin et féminin identiques

  1. Dont l’usage est utile et agréable.
    • Maison commode.
    • Un meuble commode.
    • Vie commode, Vie agréable et tranquille.
    • Mener une vie commode.
    • Rendre la vie commode.
  2. En parlant des personnes, être d’une société douce et aisée, d’un bon commerce.
    • Être commode à vivre.''
    • Avoir l’humeur, un caractère commode.
    • (familier) Il n'a pas l’air commode, celui-là ! Se dit d’une personne sévère, exigeante, froide, qui semble difficile à approcher ou avec laquelle on ne peut pas plaisanter.
    • C’est un maître commode, fort commode, C’est un homme qui ne rudoie pas ses domestiques, qui ne les charge pas de trop de travail.
  3. Qui est trop indulgent, trop facile. Ainsi on dit d’un mari qui ferme les yeux sur la mauvaise conduite de sa femme et d’une femme qui donne trop de liberté à sa fille.
    • C’est un mari commode
    • C’est une mère commode.
  4. (Morale) Qui est relâché.
    • Avoir une dévotion commode, une morale commode.
  5. Se dit aussi, familièrement et ironiquement, pour signifier qu’on ne met pas assez de façons aux choses, qu’on cherche plus ce qui est aisé que ce qui est convenable.
    • Répondre par une simple dénégation, c’est commode.

traductions
nom

SingulierPluriel
commodecommodes

commode \kɔ.mɔd\ féminin

  1. (meubles) Nom donné à certain type d'armoire.
    • Une armoire commode.
  2. (meubles)(absolument) Meuble à hauteur d’appui, garni de tiroirs et servant particulièrement à ranger du linge et des habits.
    • Où, avec génie, du reste, avez-vous caché le bouquetier de faïence qui sera pour votre chambre ? Je le cherche depuis quelques heures, dans la commode, le petit placard, l'office, en vain : et le plateau à thé ? (Stéphane Mallarmé, Correspondance : 1862-1871, édité par Bertrand Marchal, Gallimard, 1959, vol. 9, p. 163)
    • Il regardait la coiffeuse, se défiait du lit qu’il n’osait jamais contempler en face et s’approchait de la commode, non pour découvrir des secrets, mais pour regarder au jour la physionomie des tiroirs qu’il ouvrait et voir, en quelque sorte, comment ils se portaient. (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 106.)
    • Mettre à une commode un dessus de marbre.
    • une commode possédant sept tiroirs se nomme un semainier.

traductions
Commode
étymologie
Du latin Commodus.

nom propre

Commode

  1. Empereur romain, qui a régné de 180 à 192.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.031
Dictionnaire Français