fion
étymologie
(Nom commun 2) variante de fignon.
(Nom commun 4) Du patois vendéen fion, signifiant « flan ».

nom

SingulierPluriel
fionfions

fion \fjɔ̃\ masculin

  1. (Suisse) (Savoie) Coup, attaque physique [1].
  2. (Suisse) (Rhône-Alpes) (Lorraine) Pique, insulte, attaque verbale virulente [2].
    • Envoyer, lancer des fions : faire des allusions ou des remarques désagréables.
    • Angharad : Si Monsieur et Madame préfèrent s’envoyer des fions dans l’intimité, je peux aussi me retirer. (Alexandre Astier, Kaamelott, Saison 2 de Kaamelott, épisode La Joute Ancillaire)
  3. (rare) Moquerie [3].

nom

SingulierPluriel
fionfions

fion \fjɔ̃\ masculin

  1. (vulgaire) Derrière ; cul ; fesses , postérieur, popotin ; fondement
    • Elle tortillait du fion pour amuser la galerie.
  2. (vulgaire) Anus.
    • Tes remarques, mon garçon, tu peux te les foutre dans le fion !
  3. (vulgaire) (Figuré) Chance. — voir bol, cul, pot.
    • Alors, toi, on peut dire que tu manques de fion !
synonymes

Anus (2) :


nom

SingulierPluriel
fionfions

fion \fjɔ̃\ masculin

  1. (argot) Dernier soin apporté à quelque chose, finition, cachet final.
    • Bernie : Ce sont des bas-reliefs sculptés par des orfèvres…
      Moumoune : Ouais ouais ouais…
      Bernie : Qu’ils sussent ainsi donner le fion à cet endroit me…
      Tous : Quoi ‽
      (JBX, Reflets d’Acide, épisode 16)

nom

SingulierPluriel
fionfions

fion \fjɔ̃\ masculin

  1. (cuisine) (vieux) Sorte de pâtisserie d’origine vendéenne semblable à un flan, parfumée à la vanille et à la cannelle .[4]
    • Située à la sortie d’Aizenay, sur la route de Saint-Gilles. Thérèse et Michel Rorthais fabriquent toutes les traditions des pâtisseries vendéennes : brioche (traditionnelle, feuilletée et brioche de mariage), fouasse, gâteau minute, bottereaux, fion, gâche, quatre-quart, préfou. (Petit Futé Vendée 2009, p. 65)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français