flâner
étymologie
Du verbe normand flan(n)er, passé en français (flaner) au XIXe siècle, du norrois flana « marcher, se précipiter étourdiment » voir flana (« se promener ») en norvégien.

verbe

flâner \flɑ.ne\ intransitif, transitif ou pronominal conjugaison (pronominal : se flâner)

  1. Se promener sans but, sans hâte et sans objet déterminé.
    • La nuit est chaude. Vous remontez en flânant la Canebière et vous la quittez au boulevard Dugommier. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)#* ''La fiche de la 6 212 me semblait nimbée des vapeurs de la délicatesse.
    • ''La fiche de la 6 212 me semblait nimbée des vapeurs de la délicatesse./>« Elle aime le cinéma, le théâtre, les concerts, les conférences. Mais aussi les flâneries. Quelle autre de vos clientes a parlé de flâneries ?… »/>– Les autres n’ont pas le temps de flâner. Elles travaillent ! dit Juliette. (Paul Guth, Le mariage du Naïf'', 1957, réédition Le Livre de Poche, page 106)

    • Une grande chambre mansardée dans laquelle flânait une odeur subtile de pin. (François Pinson, Meurtre au bagne des enfants)
  2. Passer son temps à des bagatelles.
    • Je flâne toute la journée avant de commencer mes travaux scolaires.
  3. (trans) (Suisse) Donner, appliquer, sangler, flanquer.
  4. (pronominal) (Suisse) Se donner.
synonymes
se promener sans but
antonymes
se promener sans but
passer son temps à des bagatelles

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français