fourniture
étymologie
Dérivé de fournir avec le suffixe -ure.

nom

SingulierPluriel
fourniturefournitures

fourniture \fuʁ.ni.tyʁ\ féminin

  1. Provision fournie ou à fournir.
    • Fourniture de blé, de vin, de bois, d’argent, etc.
    • La fourniture de l’armée.
    • Fourniture scolaire.
    • Dès l’âge de dix ans, je n’avais cessé de convoiter ces biens matériels, conçus pour la gloire et la commodité d’un pouvoir cérébral, qui s’assemblent sous le nom générique de « fournitures de bureau ». (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 118.)
  2. Action même de fournir, d’approvisionner.
    • Ah ! la bougresse ! Elle est maintenant entretenue par un banquier tchécoslovaque qui a réalisé une fortune colossale pendant la guerre dans les fournitures aux armées. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 180)
  3. (commerce) Ce qu’on livre, de ce qu’on procure.
  4. Ce que les tailleurs, tapissiers, et autres semblables artisans ou qui travaillent à façon, ont coutume de fournir en employant l’étoffe, la matière principale.
    • Le tailleur veut tant pour ses fournitures.
    • Le tapissier a pris tant pour façon et fourniture.
  5. (cuisine) Menues herbes dont on accompagne les salades.
    • La fourniture de cette salade est excellente.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français