nul
étymologie
Du latin nullus.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinnul
\nyl\
nuls
\nyl\
Fémininnulle
\nyl\
nulles
\nyl\

nul \nyl\

  1. égal#Adjectif|Égal à zéro, en parlant d’un nombre, d’une grandeur ou d’une valeur.
    • La charge d'un neutron est nulle.
    1. (Mathématiques) (Par extension) de norme nulle, ou égal à l’élément neutre d’un groupe additif ou d’un espace vectoriel#Locution_nominale|espace vectoriel.
      • Deux vecteurs nuls ont une somme nulle..
  2. Qui est sans valeur, sans effet, qui se réduit à rien.
    • Les capitaines de goélettes m’avaient tous conseillé d'entrer à l’étale de basse mer quand le courant est nul. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La Grande-Bretagne, qui s’est isolée tout récemment, et a des conditions écologiques relativement uniformes, a un endémisme presque nul. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.69)
  3. (En particulier) (juri) Il se dit des actes qui, étant contraires aux lois, pour le fond ou dans la forme, sont comme s’ils n’étaient pas, et ne peuvent avoir leur effet.
    • ''Élection nulle pour vice de forme.
    • Ce testament est nul dans le fond et dans la forme.
    • L’arrêt le déclare nul, de nul effet, de nulle valeur.
  4. Mauvais, de mauvaise qualité, sans intérêt, qui ne vaut rien.
    • Je sais fort bien qui est Mr Kipling, bien que vous ayez cru bon dans votre "Étude en rouge" de me faire passer pour un béotien en décrivant ma culture littéraire comme nulle ! (Philippe Chanoinat (scénario) & Frédéric Marniquet (dessin), Les Archives secrètes de Sherlock Holmes, vol. 3 : Les adorateurs de Kâli, éd. Glénat BD, 2017, p. 23)
    • — […]. En fait elle est aussi nulle que toi.
      Bennett réfléchit quelques temps, en se demandant comment on quantifiait la nullité.
      — Peut-être même encore plus nulle, dit-il au bout d'un moment de réflexion.
      (Gill Hornby, Tous en chœur, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Denyse Beaulieu, Paris : JC Lattès, 2017 & Éditions France Loisirs, 2018)
synonymes traductions traductions traductions traductions
adjectif indéfini


nul \nyl\ au singulier uniquement

  1. (Devant un nom) Aucun.
    • Quoiqu’il résidât dans la ville principale de Mars, Ulfète, nulle cité ne le réclamait comme citoyen. (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, no 1, janvier 1914)
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les autres s'accroupirent en cercle et quelques-uns se postèrent à mi–chemin du village pour que nul bavard indiscret ne vînt aux nouvelles avant de savoir ce qui motivait ce retour nocturne. (Henry de Monfreid, « Karembo passe le Tana », chap. 16 de Karembo, Editions de La Table Ronde, 1949)
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
synonymes antonymes traductions
nom

SingulierPluriel
nulnuls

nul \nyl\ masculin (pour une femme on dit : nulle)

  1. (injur) Personne qui est nulle.
    • Quel nul ! C’est un incapable.
    • Oh le nul ! (expression enfantine)
    • Vous êtes tous des nuls ! (Les Profs)
synonymes
  • toquard

nom

SingulierPluriel
nulnuls

nul \nyl\ masculin

  1. (ellipse) Résultat d’un match ou d’une partie au score à égalité ne permettant pas de départager les joueurs.
    • Mais Auriac en toute fin de rencontre sauva le nul. (Un nul de justesse pour terminer l’exercice)
synonymes traductions
pronom indéfini

nul \nyl\ masculin singulier

  1. Personne, aucune personne.
    • La partie basse de New York ne fut bientôt plus qu’une fournaise d’où nul n’avait chance d’échapper. (H.G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 243, Mercure de France, 1921)
    • Faites une France très forte, et nul n’osera jamais convoiter ses colonies. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le canon grondait en avant de nous, comme un orage lointain ; nous entendions cela depuis Toul ; ce n'était pour moi qu'une sorte d'éloquence. Nul parmi nous ne savait rien de la guerre. (Alain, Souvenirs de guerre, page 9, Hartmann, 1937)
    • Il contempla son verre où la lumière de la lampe se réfractait et soupira :
      Nul n'y peut rien!
      (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 90)
synonymes antonymes traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.034
Dictionnaire Français