pilon
étymologie
Du latin pilum.

nom

SingulierPluriel
pilonpilons

pilon \pi.lɔ̃\ masculin

  1. Instrument dont on se sert pour piler quelque chose dans un mortier, pour écraser quelque chose dans un mortier.
    • L’usage des moulins pour la transformation du blé en farine paraît avoir été introduit en Europe par les Romains après la conquête de l’Asie ; auparavant on se servait probablement de pilons et de mortiers, ou même simplement de pierres. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 107)
  2. Gros maillets et marteaux qui, dans les moulins à tan, à papier, etc., servent à pilonner, à briser, à hacher.
    • Mettre un livre au pilon, le vendre comme papier de rebut aux cartonniers, qui le pilent pour le réduire en pâte.''
  3. (Par extension) Cessation de la vente et destruction, en particulier des publications sur papier (livres, etc.).
    • L’éditeur doit prévenir l’auteur en cas de mise au pilon de l’ouvrage. (Paul Desalmand, Guide pratique de l’écrivain, 2004)
  4. (analogie) Jambe de bois.
  5. Os de la cuisse de certaines volailles quand elles sont cuites.
    • Un pilon de poulet.
    • Des pilons de volaille, des queues de poisson, des os de côtelette, des croûtes de pâté, de la friture, du fromage, des légumes, des têtes de bécasse, du biscuit et de la salade. (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
  6. (familier) Joint, pétard.

traductions
traductions
traductions
  • anglais : pestle
  • espagnol : pilón



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français