arriéré
étymologie
voir arriérer.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinarriéré
\a.ʁje.ʁe\
arriérés
\a.ʁje.ʁe\
Fémininarriérée
\a.ʁje.ʁe\
arriérées
\a.ʁje.ʁe\

arriéré \a.ʁje.ʁe\

  1. Qui est en retard.
    • Réclamer un traitement arriéré.
    • Des affaires arriérées — Des affaires qui n’ont pu être examinées ou expédiées à temps.
    • Je m’en vais essayer de gagner quelques pistoles au jeu du roi. Autant de pris sur ma solde arriérée. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Dès le soir, elle pressa Bovary d’écrire à sa mère pour qu’elle leur envoyât bien vite tout l’arriéré de l’héritage. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  2. Qui ne correspond plus aux idées courantes, qui est d’une autre époque.
    • Idées arriérées.
  3. (Figuré) Qui a fait moins de progrès que les autres.
    • C'est la preuve d'un État qui est très arriéré sur le plan des libertés publiques et des droits de la défense. (Basile Ader, propos rapportés par RFI, Iran: lourde peine de prison pour la militante des droits humains Nasrin Sotoudeh, rfi.fr, 11 mars 2019)

traductions
  • allemand : rückständig
  • anglais : in arrears, overdue

traductions
  • allemand : rückständig
  • anglais : backward

traductions
nom

SingulierPluriel
arriéréarriérés

arriéré \a.ʁje.ʁe\ masculin

  1. (finance) Dettes de l’État dont le paiement est retardé.
    • On ne paie pas ce fournisseur, il a été mis à l’arriéré.
    • Ma créance a été mise dans l’arriéré, portée à l’arriéré.
    • Liquider l’arriéré.
  2. (finance) Toute portion d’une dette quelconque dont le paiement a été retardé.
    • Voilà le 1er janvier qui arrive. Vous recevrez beaucoup d’argent à l’occasion des étrennes, et vous serez, alors, en mesure de me régler mon petit arriéré ! (Alphonse Allais, Un de mes amis qui est concierge, dans Le Bec en l'air, Paul Ollendorff, 1897, p.33)
    • Trois jours plus tard, toutes les vieilles dettes de la maison, y compris l’arriéré des gages du serviteur, étaient payées jusqu’au dernier denier : il restait quatorze cents livres au chevalier. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. (Par extension) Partie d’un travail, d’une tâche, que l’on n’a pu faire à temps.
    • J’ai beaucoup d’arriéré dans ma correspondance.
    • Et, sous les ruches de la capote, je sentais le long regard d’amour dont elle l’enveloppait des pieds à la tête, dans une pluie de baisers, de larmes, de petits rires ; un arriéré de trois mois de tendresse maternelle qu’elle lui payait tout en une fois. (Alphonse Daudet, Les mères, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 37.)
  4. (Médecine) Personne dont le développement intellectuel ne correspond pas à son âge.
    • Quand son axe croisa le regard de Rémy, ce dernier lui lança un regard de mépris profond puis lorgna ailleurs des fois que la bêtise de cet arriéré soit « contamineuse ». (Francis Zuccari, L'Automne Voyageur, Le Chasseur Abstrait, 2015)

traductions
traductions
traductions
traductions
forme fléchie

arriéré \a.ʁje.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe arriérer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français