chaux
étymologie
Du latin calx.

nom

chaux \ʃo\ féminin invariable

  1. (chimie) (vieilli) ou (familier) Ancienne dénomination de calcium, dans des dénominations de corps chimiques.
    • On a employé aussi comme bain oxydant des phosphates de potasse, de soude, de chaux ou d'alumine en proportion variable …. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Tous deux conclurent que Rockall est constitué par une roche spéciale exceptionnellement sodique presque dépourvue de chaux et de potasse. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Géologie) (jardi) Alcalin fort, obtenu par la décarbonatation à haute température, durant un temps long, de roches calcaires.
    • L’hydrate de chaux en pâte, tel qu'il convient aux mortiers, est obtenu de la même manière, mais eu ajoutant plus d'eau, pour préparer une pâte fluide qui prend plus de consistance par l’extinction (hydratation) des dernières particules de chaux. (A. Payen, Précis de chimie industrielle : à l'usage des écoles préparatoires aux professions industrielles, des fabricants et des agriculteurs, 3e édition, volume de texte, Paris : Librairie Hachette, 1855, page 339)
    • L’usage universel du crépi à la chaux donne une teinte uniforme à tous les monuments, remplit les rides de l’architecture, efface les broderies et ne permet pas de lire leur âge. Grâce à la chaux, le mur fait il y a cent ans ne peut se distinguer du mur achevé d’hier. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • D’autre part, ces moellons de diverse taille, sont liés par un ciment […]. Le ciment, dit-il, est composé de chaux, de sable et d’eau ; […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Elhamy, cependant, se couchait dans sa chambre nue aux murs blanchis à la chaux, sur le lit rustique en bois peint. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Les propriétés fongicides du cuivre sont connues depuis plus de 80 ans. La bouillie bordelaise à base de sulfate de cuivre et de chaux est toujours utilisée contre le Mildiou de la vigne. (CUIVRE; page 191; Index phytosanitaire de l'ACTA ; 1977)
  3. (Désuet) Alcalin fort d'un métal ; oxyde métallique alcalin. .
    • Cette mine de cobalt arsénicale ne s'altère pas dans un air humide , l’efflorescence fleur de pêcher qu'on trouve quelquefois à sa surface, est formée d'acide arsénical (I) & de chaux de cobalt, elle n'a pas de saveur. (François Rozier & al., Observations sur la Physique, sur l'Histoire Naturelle et sur les Arts, Paris : au Journal de Physique & Londres : chez Joseph de Boffe, juillet 1791, vol. 39, page 55)

traductions
adjectif

chaux masculin

  1. (Archaïsme) Variante de chaud.
    • On ne construit les bassins de ciment que par un temps chaux et serein, la pluie y est contraire ; […] (L. Liger, Le jardinier fleuriste, page 317 ↗, 1811)

Chaux
étymologie
Variante propre à la Bourgogne et au Jura de Lacalm en Occitanie, La Chaulme en Auvergne, du latin columen (« sommet, comble »), chaume en ancien français.

nom propre

Chaux \ʃo\ féminin singulier

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département de la Côte-d’Or.
  2. (Géographie) Commune française, située dans le département du Territoire de Belfort.
  3. (Géographie) Ancien nom de la commune française Chaux-lès-Châtillon.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français