faire valoir
locution verbale

faire valoir \fɛʁ va.lwaʁ\ transitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Tirer d’une chose le profit, l’avantage qu’elle peut rapporter.
    • Je me rendis à Mexico, pour remettre mes fonds à un honorable banquier français établi dans cette ville, qui me les fait valoir, et que je vous recommande dans l’occasion. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (Agriculture) Exploiter soi-même une terre dont on est propriétaire ou fermier.
    • Mais, à côté de ces favorisés, il y a la masse des autres paysans qui n’ont pas de bonne terre à faire valoir ; ceux-là, devant l’extension du machinisme, trouveront de plus en plus difficilement à affermer des champs où leur force de travail puisse s’employer. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. Donner du prix, faire paraître meilleure, plus belle, une chose.
    • C’est la pureté de ce diamant, plutôt que sa grosseur, qui le fait tant valoir.
    • Cet acteur a l’art de faire valoir ses rôles.
  4. Relever ou vanter le mérite ou l’importance d’une chose.
    • Car, c’est en usant de la liberté, qu’on peut s’entendre, se consulter, se faire éclairer par les gens instruits, puis après se syndiquer pour faire valoir ses réclamations. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 197, Fischbacher, 1896)
    • […] ; que M. B a fait appel devant le Conseil d’État de ce jugement en faisant notamment valoir que des dons d’argent avaient été faits à des électeurs par M. A dans la période précédant les élections ; […]. (Conseil d’État (France) -7 septembre 2009 - 2ème/7ème SSR - Dassault - 330040)
    • L'amour que le poète se plaît à chanter, revêt alors une particulière authenticité à laquelle l'auditeur ne saurait rester indifférent : le jeu grâce auquel cet amour s’exprime, le fait valoir en tant que sentiment et vie, […]. (Robert Guiette, « D'une poésie formelle, note II », en préambule de Forme et senefiance : Études médiévales recueillies par J. Dufournet, M. De Grève & H. Braet, Genève : Librairie Droz, 1978, p. 13)
  5. Donner par des discours et par adresse, une idée favorable des marchandises que l’on veut vendre.
    • Faire valoir sa marchandise.
  6. (Figuré) (familier) Louer beaucoup tout ce que l’on a et jusqu’aux moindres choses que l’on fait ou que l’on dit.
  7. Mettre quelqu’un en crédit, lui fournir des occasions de paraître à son avantage.
  8. Opposer ; objecter.
    • Enfin, vous faites valoir, par-dessus tout, ce que vous dites que, si Vasquez n’oblige pas les riches de donner l’aumône de leur superflu, il les oblige en récompense de la donner de leur nécessaire. (Blaise Pascal, Les Provinciales, Lettre XII)
  9. (pronominal) Se faire apprécier.
    • Vous êtes trop modeste, vous ne savez pas vous faire valoir.
    • C’est un fanfaron qui veut se faire valoir.
    • Il se fait valoir aux dépens des autres.
synonymes
traductions
  • allemand : geltend machen



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français