illusion
étymologie
Du latin illusio (« ironie », « illusion, tromperie ») dérivé de illudere (« jouer avec, se jouer », « railler »).

nom

SingulierPluriel
illusionillusions

illusion \i.ly.zjɔ̃\ féminin

  1. Fausse apparence matérielle ou morale qui, en nous faisant voir les choses autrement qu’elles ne sont, semble se jouer de nos sens ou de notre esprit.
    • Ses deux douzaines de cheveux demeurés fidèles se tournaient, se contournaient et se recontournaient sur son crâne pour donner, à une portée de fusil, l’illusion d'un système pileux follement développé. (Alphonse Allais, Le petit loup et le gros canard, dans Deux et deux font cinq, Paris, Paul Ollendorff, 1895,)
    • […], seuls quelques milliers d'oiseaux y ont établi leur domicile […]. Le guano, largement fabriqué par ces nombreux habitants, donne l'illusion de la neige. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • En aval de la mosquée, un troupeau de prostituées, commandées de service par le pacha, nous salua de grêles you-yous destinés à nous donner l’illusion d'une manifestation spontanée des femmes de Fez. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 270)
    • Nous savons, nous, ce que vaut l’illusion de la souveraineté populaire, et ce que pèse un bulletin de vote, mais les indigènes, plus neufs, plus confiants que nous dans la parole écrite de nos livres, se consolent mal de la trahison de nos clercs. (Yvonne Turin, Littérature engagée et anticolonialisme européen dans l'Algérie du Centenaire: le cas singulier d'Albert Truphémus, dans la Revue d'Histoire moderne et contemporaine, tome XXIII, 1976, page 618)
    • D'ailleurs, les années d’effectif squelettique, où mes solistes faisaient office de chœur, je recherchais la présence des gros enfants : ils prenaient chacun la place de deux maigrelets et donnaient de loin l’illusion d'un régiment d'infanterie. (Marie-Véronique Gauthier, Le Bonheur est dans la classe, Éditions Imago, 2001, chap. 3)
  2. (Spécialement) (Désuet) Fausses apparences que l’on attribuait au démon ou à la magie.
    • Une illusion diabolique.
  3. Erreur des sens ou de l’esprit produite par ces fausses apparences.
    • Quand on est dans un bateau en marche et que le rivage semble fuir, cette sensation est une illusion des sens.
  4. Erreur qui abuse l’esprit.
    • La Foi qui sert de fondement à toutes les Religions n'est qu'un principe d’erreurs, d’illusions et d’impostures. (Jean Meslier, Le Testament, chap. X, édition de Rudolf Charles, t.1, p.66, 1864)
    • En effet, une jeune fille a trop d'illusions, trop d'inexpérience, et le sexe est trop complice de son amour, pour qu'un jeune homme puisse en être flatté. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Les illusions perdues sont des vérités trouvées. (Multatuli, Idées)
  5. Chimère, pensée ou imagination chimérique.
    • C’est un homme plein d’illusions. — Cet échec dissipera toutes ses illusions.
    • Les illusions de l’amour-propre, mégalomanie.
    • Il n’est aucun prix que nos congénères ne paieraient pour perpétuer l’illusion qu’ils ne sont pas seuls au monde. (Antoine Bello, Enquête sur la disparition d’Émilie Brunet, 2010 ; édition Folio, 2012, page 108)
  6. Songe, fantôme qui flatte ou qui trouble l’imagination.
    • Le jour vint dissiper les illusions qui avaient enchanté mon sommeil.
synonymes
fausse apparence
antonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français