tourillon
étymologie
De l’ancien français toreillon diminutif de toreil (« verrou ») voir tour, -el, tourelle, -on.

nom

SingulierPluriel
tourillontourillons

tourillon \tu.ʁi.jɔ̃\ masculin

  1. (arts) Axes de fer sur lesquels se meuvent les treuils, les bascules, etc.
  2. Gros pivot sur lequel tourne une porte cochère, une grille, un pont-levis.
  3. (militaire) Deux parties rondes et saillantes qui sont vers le milieu d’un canon et qui servent à l’assujettir sur son affût.
  4. (Mécanique) Organe mécanique utilisé pour guider un mouvement de rotation.
    • Un châtelet, qui peut être isolé de la barbacane, la précède, à cheval sur le pont qui était composé de deux tabliers mobiles en bois, dont les tourillons sont encore à leur place. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  5. (menu) Cheville cylindrique généralement striée servant à l’assemblage d’un meuble.
  6. (billard) Partie centrale de la queue.
  7. (serrurerie) Grosse targette ronde munie d'une poignée.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français