mercure
étymologie
(XVe siècle) Du nom de la planète Mercure, latin Mercurius, à laquelle l’analogie alchimique associait ce métal.

nom

mercure \mɛʁ.kyʁ\ masculin singulier

  1. (Chimie) (Indénombrable) Élément chimique de numéro atomique 80 et de symbole Hg qui fait partie de la série chimique des métaux de transition.
  2. (chimie) (Indénombrable) Métal de couleur argent brillant de cet élément, liquide dans des conditions normales de température et de pression.
    • On nomme baromètres des instruments propres à mesurer la pression atmosphérique. Dans les baromètres ordinaires, cette pression est mesurée par la hauteur d'une colonne de mercure dans un tube de verre, comme dans l'expérience de Torricelli; […]. (Adolphe Ganot, Traité élémentaire de physique expérimentale et appliquée et de météorologie, Paris : chez l'auteur, 7e éd., 1857, page 118)
    • Il est de fait que le mercure sur lequel on fait bouillir de l’eau, communique à ce liquide la vertu la plus vermifuge ; néanmoins, l’expérience rigoureuse a prouvé à Lemery que ce métal ne perdoit pas sensiblement de son poids, […]. (Jean Antoine Chaptal, Élémens de chimie, vol.2, page 373, Deterville à Paris, 2e éd., an III)
    • Le mercure, métal subtil, d'un grand usage dans les opérations chimiques, médicales, métalliques et aérométriques, doit contenir beaucoup de feu ou calorique, puisqu'il faut un froid énorme pour le rendre solide; […]. (Urbain-Firmin Piault, De l'existence universelle, de celle de l'homme en société et de ses fins, Paris : Firmin Didot, 1848, page 171)
    • Pendant longtemps l’airain satisfit à toutes les exigences de la civilisation ; il servait aux arts de la paix comme à ceux de la guerre, et si quelques autres métaux comme l’or, l’argent, le plomb, le mercure, étaient déjà connus des anciens, on ne les appliquait qu'à des usages très limités. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 177)
    • Les premiers thermomètres de Fahrenheit étaient des thermomètres à esprit-de-vin, mais très tôt il opta pour des thermomètres à mercure, ils assureront sa réputation dans les mondes germanique et anglo-saxon. (Robert Locqueneux, Une histoire des idées en physique, éd. Vuibert, 2009, page 101)
  3. (Médecine) Métal autrefois utilisé dans le traitement de la syphilis.
    • Elle lui montrait sa langue et son palais qui étaient pleins de mal, qui tout le long des soirs donnaient leurs baisers aux passants et glissaient leur bave dans les bouches comme un plaisir. Elle eut mal à la gorge et sa voix râclait en passant quelque chose qui était plaqué là. Elle eut aussi des douleurs dans les os de son corps qui semblaient venir du fond d’elle-même comme d’un réservoir de douleur. Du reste, elle ne voulait pas prendre des pilules de mercure parce qu’elle entendait dire que le mercure fait sortir le mal. (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, pages 164-165)
  4. (Par extension) (Par métonymie) Thermomètre.
  5. (Par extension) Température.
    • Le 28 juillet 1947, le mercure n’était monté « qu’à » 40,4 °C dans la capitale française. (Une agence américaine confirme que le mois de juillet 2019 a été le plus chaud jamais observé)
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
mercuremercures

mercure \mɛʁ.kyʁ\ masculin

  1. (papillons) Mercure tyrrhénien, insecte lépidoptère (papillon), vulgairement appelé le petit agreste.
forme fléchie

mercure \mɛʁ.kyʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de mercurer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de mercurer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de mercurer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de mercurer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de mercurer.

Mercure
étymologie
(mythologie) Du latin Mercurius, dieu des marchands, venant de merx.
(astronomie) Du nom du dieu.

nom propre

Mercure \mɛʁ.kyʁ\ masculin singulier

  1. (mythologie) Dieu romain du commerce et des voleurs, messager des dieux.
    • Mercure, dieu du commerce, de l’éloquence et des voleurs, protecteur des voyageurs et des routes, Mercure, directeur incontesté des mercuriales, conduit ma voiture. Autrement, comment expliquer que mon apparition dans les villes du Midi coïncide presque toujours avec les dates des foires ou des marchés? (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Alors un sous-officier, garçon boucher et Parisien, prit le rôle du Mercure à baguette noire, celui qui conduit les morts, et appela de noble voix : « La famille ! » Aussitôt quelques téléphonistes mettent les casques à la main et s’avancent avec des airs d’héritiers. Mercure continue : « Messieurs les membres de la confrérie des P.C.D.F. (Pauvres couillons du front). » (Alain (philosophe), Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 217)
    • « Je demande votre pardon. Nous continuerons plus tard.
      — Mais où vont-ils, par Jupiter ?
      — Je ne sais pas, par Mercure ! Ils nous laissent tomber en plein combat. Ça ne se fait pas, ça. »
      (René Goscinny, Astérix chez les Bretons, 1966, page 6)
    • « Du vin ! J’veux encore du vin, par Mercure !
      — Tu as assez bu, et c’est l’heure de fermer. Il faut payer. »
      (René Goscinny, Le Cadeau de César, 1974, page 8)

traductions
nom propre

Mercure \mɛʁ.kyʁ\ masculin ou féminin (l’usage hésite), singulier

  1. (astronomie) Planète du système solaire, la plus proche du Soleil.
    • Le mystère des perturbations de l’orbite de Mercure n’a finalement été élucidé qu’avec la théorie de la relativité générale proposée par Albert Einstein au début du XXe siècle. Cette théorie prédisait justement des écarts orbitaux qui ont été confirmés par Arthur Eddington en 1919. (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l’astronomie, dans Le Québec sceptique, no 24, décembre 1992, page 41)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.032
Dictionnaire Français