broyer
étymologie
Du frk brekanbriser ») (voir break en anglais, brechen en allemand), romanisé en brecāre.

verbe

broyer \bʁwa.je\ transitif conjugaison

  1. Réduire en parcelles, en poudre ou en pâte.
    • Broyer du poivre. Broyer menu. Broyer la pierre.
    • Les dents servent à broyer les aliments.
    • Pour broyer le chanvre, on le brise avec la macque, après qu'il a été roui.
  2. Pulvériser des substances colorantes, en même temps qu’on les mêle avec de leur liant pour peindre.
    • Pour réchampir les moulures, on broie les couleurs à l'huile de noix et on détrempe à l'essence; on applique deux couches généralement plus foncées que le fond. (Eugène Aucamus, Menuiserie serrurerie, plomberie, peinture et vitrerie, Paris : chez P. Vicq-Dunod & Cie, 1898, p. 297)
  3. (Par analogie) Mâcher.
    • L'ami hocha encore une fois sa tête de cheval sans cesser de broyer la salade de tomates et de poivrons qu'il ingurgitait. (Camus, La Peste, 1947)
  4. (Figuré) Presser fortement.
    • Il m’a broyé la main.
  5. (Figuré) Écraser
    • Paris les avait pris dans sa main qui broie et tous quatre, les bons et les méchants, les avait broyés. (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 64)
  6. Faire, travailler péniblement.
    • Broyer la besogne.
    • Cheval de manège, qui tourne en place les yeux bandés, ignorant de la besogne qu'il broie (Flaubert, Madame Bovary'', t. 1, 1857)
    • Mais qu’est c’que t'broyes ? (site http://etienne-baur.fr/Vrac/Documents/Petit_lexique_du_parler_vosgien_et_Lorrain.htm)
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.046
Dictionnaire Français