garce
étymologie
(ca. 1165) Féminin de gars [1]. (Dans cette acception, garce n’a aucun sens péjoratif et signifie simplement fille au sens de Jeune personne féminine.)

nom

SingulierPluriel
garcegarces

garce \ɡaʁs\ féminin

  1. (Anciennement) Fille ou femme.
    • C’est une fameuse garce, est un éloge peu compris que recueillit Mme de Stael dans un petit canton du Vendomois, où elle passa quelques jours d’exil. (Honoré de Balzac, les Chouans, 1829)
    • C’est un affineur de Lyon, fort débauché, qui emmena d’ici Lyon quand et soi une belle garce qui lui a bien mangé du bien. (Gui Patin, Lettres, t. II, p. 467)
  2. (populaire) (injurieux) Fille ou femme débauchée.
    • Un jour leur père surprit Blanche dans la rue de la Gaîté, au bras d’un souteneur. Il rentra chez lui, s’accouda sur la table et dit : « J’avais trois filles, il a bien fallu que ce soient trois garces. » Et ses grosses larmes d’homme tombaient dans sa barbe. (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 179)
    • Pourquoi d’autres amenaient-ils là des Européennes, d’affreuses garces sorties des mauvais lieux d’Alger ou de Constantine, […]. (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Je n’ai fait que réaliser le rêve de toute une génération de garces bien élevées : épouser Jérôme Martinaud, docteur en droit, héritier de l’étude Martinaud. (Garde à vue, 1981, dialogues de Michel Audiard, réplique dite par Romy Schneider)
  3. (populaire) Fille ou femme méchante ou désagréable.
    • Tu n’as pas oublié que le quatrième soir, la garce t’a proposé d’acheter en viager une cabane qu’elle avait à Maisons-Laffitte. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Et pourquoi la vieille avait-elle dit « garce » en parlant de sa gendresse ? Des histoires de sous probablement. (Charles Exbrayat, Jules Matrat, Éditions Gallimard, 1942, Éditions Albin Michel, 1974)
    • Le pire dans tout ça c'est que Coco a posté la vidéo sur le net, la garce, pleins de gens l'ont vue et commentée, il n'y avait que des « lol, mdr, xptdr, lmao... ». Le pire du pire, c'est que ça n'avait même pas gêné mon danseur latino, c'est moi qui ai dû la payer pour qu'elle retire cette vidéo une semaine plus tard parce qu'on me voyait dessus. (Carol L. Bing, Madi, un conte de faits : Une comédie romantique déjantée, traduit de l'anglais (Inde), éd. Publishroom, 2016, chap. 7)
  4. (populaire) En apposition (suivi de de), donne une forte charge négative au substantif auquel il s’appose.
    • Ne changera-t-il jamais sa garce de vie ?… sa chienne de vie.
synonymes
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français