moderne
étymologie
(XVe siècle) Du latin modernus, dérivé de modus#la|modus (« mode »).

adjectif

SingulierPluriel
modernemodernes

moderne \mɔ.dɛʁn\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est soit de notre temps, soit d’un temps plus ou moins rapproché du nôtre, par opposition à antique, à ancien.
    • Ils ont tous une auto, un piano, de l'argenterie, des ameublements modernes, un appareil de T.S.F. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • J'ai jeté un coup d'œil discret aux sites qu'elle explore, histoire de vérifier qu'elle ne s'expose pas au nouveau péril des temps modernes, le cyberprédateur pervers tapi en embuscade sur la toile. (Sylvie Brunel, Cavalcades et dérobades, éd. J.-C. Lattès, 2008, chap. 6)
    • L’art moderne.
    • La peinture moderne.
    • Architecture moderne.
    • Style moderne.
    • Le confort moderne.
    • Les inventions modernes.
  2. (ironique) Se dit de celui, de celle qui outre les nouveaux usages, les nouvelles modes.
    • Cette jeune fille est trop moderne pour mon goût.
  3. (histoire) Qualifie la période qui va de la Renaissance à la Révolution française, les XIXe et XXe siècles étant qualifiés de contemporain.
    • Les temps modernes.
  4. (technique) Qui bénéficie, témoigne des progrès effectués dans ces domaines.
    • Un équipement moderne.
  5. (arts) Qui s'oppose à l'ordre établi, à la tradition.
    • Il faut être absolument moderne. (Rimbaud, Une Saison en enfer, 1873, p.241)
synonymes
Qui témoigne des progrès
antonymes
Qui témoigne des progrès

traductions
nom

SingulierPluriel
modernemodernes

moderne \mɔ.dɛʁn\ masculin

  1. Auteur, savant ou artiste qui a paru depuis la Renaissance des lettres et des arts.
    • Je ne voudrais en aucune façon que vous rougissiez de connaître les anciens ; mais je voudrais encore moins que vous vous targuassiez de ne connaître qu'eux. Parlez des modernes sans mépris, et des anciens sans idolâtrie. (Lettre 110 , du 22 février 1748, dans les Lettres de Lord Chesterfield à son fils Philippe Stanhope, traduites par Amédée Renée, Paris : chez Jules Labitte, 1842, vol. 1, p. 214)
    • La querelle des anciens et des modernes, dispute qui s’éleva vers la fin du dix-septième siècle sur le mérite comparé des anciens et des modernes.
  2. Ce qui est moderne, en art notamment.
    • ''Je n'aime que le moderne.
  3. (sylviculture) En taillis sous futaie, baliveau de rotation précédente, sélectionné pour être conservé une rotation supplémentaire.
    • Le TSF se composait de 80 à 120 baliveaux par hectare (âge du taillis), 40 à 60 modernes (2 fois l'âge du taillis), 15 à 20 anciens (3 fois l'âge du taillis) et quelques bisanciens (4 fois l'âge du taillis). (Prosilva, La sylviculture proche de la nature peut-elle être savoureuse, pragmatique et nouvionnaise ?)
forme fléchie

moderne \mɔ.dɛʁn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de moderner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de moderner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de moderner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de moderner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de moderner.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français