tinter
étymologie
Du latin tinnito, fréquentatif de tinnire.

verbe

tinter \tɛ̃.te\ transitif ou intransitif conjugaison

  1. Faire sonner lentement une cloche, en sorte que le battant ne frappe que d’un côté.
    • (Absolument)A Neufchâtel, on annonce le trépas par quinze coups de cloche pour un homme, […]. A Bully, à Esclavelles et à Bures, on tinte treize coups pour un homme, onze pour une femme, et, dans cette dernière paroisse, sept pour les enfants. (Dieudonné Dergny, Les cloches du Pays de Bray, Paris, Derache & Rouen, Le Brument, 1865, part.2, page 8)
    • Tinter la grosse cloche, la petite cloche.
  2. (intransitif) Sonner lentement en parlant d'une cloche qu’on frappe d’un seul côté avec le battant.
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (intransitif) (analogie) Rendre un son en étant frappé comme une cloche.
    • Une petite pluie froide faisait furtivement briller la couverture d'un appentis et tinter sur le zinc, à de rares intervalles, de pesantes gouttes d'eau qui s'échappaient d'une chanlatte percée. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il poussa la porte si fort que le fer à cheval suspendu au linteau de chêne tinta faiblement. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (intransitif) Donner la sensation d’un tintement de cloche.
    • L’oreille lui tinte.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.093
Dictionnaire Français