chinois
étymologie
 Composé de Chine et de -ois.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinchinois
\ʃi.nwa\
Fémininchinoise
\ʃi.nwaz\
chinoises
\ʃi.nwaz\

chinois \ʃi.nwa\

  1. Qui se rapporte aux Chinois, à la Chine.
    • À l’égard de la population des autres parties de l’empire chinois, nous croyons que l’on pourrait la porter tout au plus à 20 millions. (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • La forme de l’esclavage était celle de l’esclavage domestique et le sort des esclaves était certainement moins dur que celui des nègres qui travaillaient dans les plantations d’Amérique ou même les coolies chinois ou canaques qui les ont remplacés. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Les éditions de la porte, Rabat, 1947, p. 34)
    • C’est ce qui explique à la fois le caractère rachitique du secteur commercial créé par les petits colporteurs et boutiquiers chinois, et son développement à pas de tortue. (Hai Quang Ho, Histoire économique de l’île de la Réunion (1849-1881), L’Harmattan, 2004, p. 288)
  2. Relatif à la langue parlée et écrite les sinophones.
    • Un caractère chinois.
    • L’écriture chinoise est arrivée au Japon vers le quatrième siècle.
  3. (Figuré) Compliqué, très difficile.
    • Un casse-tête chinois.

traductions
nom

chinois \ʃi.nwa\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (langues) Langue sinitique principalement parlée par les Hans, ou son système d’écriture à base de sinogrammes. En particulier le mandarin, la langue officielle de la Chine, de Taïwan et l’une des langues officielles de Singapour, ou le chinois classique.
    • […] pour saisir quelque chose de tellement chinois, il faudrait se faire Chinois soi-même, penser et écrire en chinois. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des deux Mondes, tome 8, 1832)
    • Parler chinois.
    • 5000 caractères sont couramment employés, représentant chacun un élément du chinois.
  2. (Figuré) Quelque chose de dur à comprendre.
    • C’est du chinois, je n’y comprends rien.
  3. (ustensiles) Passoire de forme conique, utilisée en art culinaire.
    • Quand tout est cuit, transvaser dans le mixeur, donner 3 impulsions, en ajoutant un peu d'eau (mais pas de lait) entre chaque impulsion, pour obtenir un velouté, que l'on passera au chinois afin qu'il soit bien lisse... David Rathgeber, Le babycook book, LEC communication (A.Ducasse), 2012, p. 28
    • Il tournait les sauces, les passait au chinois ; des tâches qui lui permettaient de développer sa capacité de concentration et d'exécuter des gestes contrôlés, minutieux. (Julien Perfumo, Ces surdoués de la relation: Un regard sur les personnes porteuses de la trisomie 21, Bruyères-le-Châtel : Nouvelle cité, 2014, chap. 8)
  4. (cuisine) (ellipse) Restaurant chinois.
    • Le chinois en bas de chez moi il avait trois spécialités : le travers de porc, les Gambas grillées et l’OUICHE Lorraine, alors tu penses... (Hubert Bonnier, Ne viens pas à ton enterrement, Le Lys Bleu Éditions, 2018, pièce 11)
  5. (cuisine) (ellipse) Plat préparé dont la recette est d’origine chinoise.
  6. (cuisine) Autre nom du schneckenkuchen, viennoiserie d’origine allemande, composée de plusieurs petites brioches enroulées et garnies de crème pâtissière parfumée à la cannelle et au kirch.
  7. (Pâtisserie) Sorte de petit agrume que l'on utilise en confiserie.
    • On se mit à le praliner en surface et à le décorer de la moitié d'un chinois (sorte de kumquat confit et à l'eau-de-vie), ou d'une prune. La mode de ce décor passa. (Jacques Charrette & Céline Vence, Le grand livre de la pâtisserie et des desserts, Éditions Albin Michel, 1995, p. 193)
    • Le chinois confit est déjà mentionné par Machet dans son Confiseur moderne, au début du XIXe siècle, sous le nom d'« orange de Chine ». Ce fruit n’est confit qu'après un long séjour dans l'eau fraîche, destiné à lui ôter son amertume. (Annie Perrier-Robert, Dictionnaire de la gourmandise : Pâtisseries, friandises et autres douceurs, Éditions Robert Laffont, 2012)
synonymes
traductions
traductions
traductions
Chinois
étymologie
De Chine.

nom

Chinois \ʃi.nwa\ masculin (pour une femme on dit : Chinoise) singulier et pluriel identiques

  1. (Géographie) Habitant de la Chine.
    • Mais je ne sais en vérité où trouver des expressions pour rendre ma pensée, ou plutôt pour traduire celle qui se loge dans l’étrange cerveau des Chinois. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, tome 8, 1832)
    • Les Chinois tiennent pourtant avec beaucoup de soin des états statistiques et des relevés de dénombremens ; mais il y a des classes nombreuses qui ne sont pas comprises dans les recensemens. (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Pour en revenir aux Chinois, j’affirme qu’ils ont une compréhension vive, une facilité d’assimilation étonnante. Je les ai vus à l’œuvre, et j’en parle par expérience. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • C’est vers le milieu du XIe siècle que parait avoir été établie la première exploitation de la houille dans les environs de Newcastle en Angleterre, du moins en ce qui concerne l’Europe, car, d’après les récits des missionnaires, les Chinois se seraient servis de ce combustible bien avant notre ère. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 87)
    • Le long des boutiques éclairées, des ombres se succédaient sans hâte. Il y avait des nègres, quelques Chinois, des blancs. Tous reluquaient les filles. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • Et ce petit univers grouille de cancans, d'intrigues, de projets, d'ambitions, qui dépassent rarement le cadre de la sous-préfecture. Vous croyez que la Chine existe, vous ? Comment peut-on être Chinois ? (Pierre Hervé, La Libération trahie, éd. Grasset, 1945, p. 93)
  2. (En particulier) Han, membre de l’ethnie majoritaire chinoise.
synonymes
traductions
  • allemand : Chinese masculin, Chinesin féminin
  • anglais : Chinese
  • espagnol : chino masculin, china féminin
  • italien : cinese masculin et féminin identiques
  • portugais : chinês masculin, chinesa féminin
  • russe : китаец (kitájec) masculin, китаянка (kitajánka) féminin



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.041
Dictionnaire Français