laver
étymologie
Du latin lavo.

verbe

laver \la.ve\ transitif conjugaison

  1. Nettoyer avec de l’eau, pure ou additionnée de savon ou de lessive, ou, avec tout autre liquide.
    • Il poussait ma porte, et je le voyais tout gris, tout chauve, en manches de chemise, le cou nu, qui se lavait la figure dans la cuvette. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Moi, des micropes (sic), j’en ai pas. Je sais même pas comment ça se dit en patois ! Je me lave que le dimanche, comme tout le monde ! Et même Baptistin dit que c’est pas naturel et que ça donne des maladies ! Et Mond de Parpaillouns, il s’est jamais lavé de sa vie, il a plus de septante, et regarde comme il est gaillard ! (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, pages 161-162)
    • Les betteraves, après avoir été lavées, sont découpées en cossettes très minces par un coupe-racines. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 144)
    • Arsène André avait commencé de laver quelques pommes de terres qu’il cuirait sans les peler - à la baïenne - à l’étouffée. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • On me lavait les cheveux avec du shampoing Dop. On l’achetait en berlingots. J’aimais bien. (Béatrice Courraud, Non, je n’ai rien oublié, mes années 60, 2011, page 15)
  2. (En particulier) Enlever une tache, une salissure, au moyen d’un lavage ou en la frottant au moyen d’un produit chimique ou autre.
  3. (Figuré) Enlever, en parlant de choses qui flétrissent l’honneur, qui ternissent la réputation.
    • Le patron de Roscosmos, l’agence spatiale russe, caresse un rêve, celui d’envoyer des ­ astronautes russes laver l’affront de 1969, quand Neil Armstrong a posé pour la première fois le pied sur la Lune, « visitée » par la suite par onze autres astronautes, tous Américains, dans le cadre du programme Apollo. (La Lune, nouveau Graal de Roscosmos ?)
    • Yohanân se tient au bord du Jourdain et lave de leurs péchés les hommes qui viennent le voir en leur mettant la tête sous l'eau. (Eric-Emmanuel Schmitt, L'Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000, Prologue)
  4. (Figuré) Débarrasser.
    • Son visage était comme lavé de toute expression. (Antoine de Saint-Exupéry, Pilote de guerre, II, 1942)
  5. (arts) Ombrer, colorier un dessin en étendant sur les différentes parties une ou plusieurs teintes d’encre de Chine, de bistre ou d’autre couleur délayée dans de l’eau de gomme.
    • Laver un dessin sur un trait au crayon, à l’encre, à la plume. - Laver, dans un plan, les masses de construction en rouge et les masses de verdure en vert.''
  6. (Figuré) Vendre ou revendre, généralement à perte, quelque chose dont on veut se débarrasser.
    • Cependant, j’ai là quelques bouquins que vous pourriez aller laver. (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème)
    • Un poëme ? — Merci, mais j’ai lavé ma lyre. (Tristan Corbière, « Ça », in Les Amours jaunes, 1873)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.011
Dictionnaire Français