étale
adjectif

SingulierPluriel
étaleétales

étale \e.tal\ masculin et féminin identiques

  1. (marine) Qui est stationnaire.
  2. (En particulier) Qualifie la mer qui ne monte ni ne descend à la fin du flot ou du jusant.
    • Je compris parfaitement la nécessité d’attendre un certain instant de la marée pour entreprendre la traversée du fjörd, celui où la mer, arrivée à sa plus grande hauteur, est étale. (Jules Verne, Voyage au centre de la Terre, ch. 12, 1867)
    • ''Et que les globules figurent/>Une mathématique bleue,/>Sur cette mer jamais étale/>D’où me remonte peu à peu/>Cette mémoire des étoiles. (Léo Ferré, La Mémoire et la mer'')

    • [...] jamais le miroitement du soleil sur les vaguelettes de l'océan presque étale n'avait été aussi enchanteur; jamais non plus, je crois, je n'avais été aussi malheureux. (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, p. 254)
  3. (En particulier) Qualifie un fleuve en crue qui a fini de grossir sans avoir encore commencé à baisser.
  4. (En particulier) Qualifie un navire qui n’avance ni ne recule.
  5. (En particulier) Qualifie une ancre qui s’est fixée au fond.
  6. (En particulier) Qualifie un cordage qui s’arrête après avoir filé.
  7. (En particulier) Qualifie un vent dont la vitesse reste la même.
  8. (Pêche) Qualifie un filet fixe.
  9. (Figuré) Qui ne comporte aucune irrégularité, aucun imprévu, aucun mouvement brusque.
    • La machine est conçue pour une société paisible, étale, qui dispose de tout son temps. (Antoine de Saint-Exupéry, ''Pilote de guerre, XVI, 1942)
    • Elle se demandait surtout comment ils toléraient cette vie vaine qui était la leur, cette mollesse étale et sans but. (Amélie Nothomb, Robert des noms propres, Albin Michel, Paris, 2002, p. 139)
  10. (Figuré) (En particulier) Qui n’est ni à la hausse, ni à la baisse.
    • Par ailleurs, […] la croissance des salaires n’a pas été uniforme tout au long de l’échelle des revenus. […] Elle a été relativement étale entre les 10 % les moins bien payés et les 10 ou même 5 % les mieux payés […] (INSEE, Partage de la valeur ajoutée, partage des profits et écarts de rémunérations en France, mai 2009)
  11. (Mathématiques) Qualifie une fonction en un point, qui y est différentiable, et dont la différentielle est un isomorphisme.

nom

SingulierPluriel
étaleétales

étale \e.tal\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (marine) (ellipse) Moment où la mer est stationnaire, sans mouvement important de marée.
    • Les capitaines de goélettes m’avaient tous conseillé d’entrer à l’étale de basse mer quand le courant est nul. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Les deux dangers à craindre en rapport avec la profondeur d’eau, sont le cabanement (arrière qui plonge) et le salut (étrave qui plonge), le lancement doit se faire à l’étale pour éviter tout courant risquant de porter le navire de travers. (Alain Joubert, La Seine : mémoire d’un fleuve, 1994, p. 225)
forme fléchie

étale \e.tal\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe étaler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe étaler.
    • Tout s’étale en violence, les formes, les machines, le minium qui explose, le bleu qui hurle, les casques jaunes des ouvriers qui puceronnent sur les flancs d’un méthanier en construction. (Hélène Parmelin, Le monde indigo, tome 2 : Le soleil tombe dans la mer, 1978)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe étaler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe étaler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent du verbe étaler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français