irriter
étymologie
D’irrito, qui chez les Romains signifiait exciter un chien.

verbe

irriter \i.ʁi.te\ transitif ou pronominal conjugaison (pronominal : s’irriter)

  1. Mettre en colère, provoquer l'agacement, la contrariété, l'impatience de quelqu'un.
    • Rien ne m’irrite plus que de pareils discours.
    • C’est un homme qui s’irrite facilement.
    • Pourquoi vous irriter ainsi ?
    • Un rien suffit pour l’irriter.
    • On vous a irrité contre moi.
    • Irriter les esprits par des mesures imprudentes.
  2. (transitif) Agacer, importuner.
    • Vos provocations commencent à m’irriter.
  3. (Figuré) Augmenter, exciter, rendre plus fort, plus violent.
    • Vous irritez sa colère, son courroux, au lieu de chercher à l’apaiser.
    • Les obstacles irritaient son courage.
    • Cela ne fit qu’irriter sa passion, ses désirs, sa douleur.
  4. (Médecine) Causer de la douleur, de la chaleur et de la tension dans un organe, dans un tissu quelconque.
    • La piqûre des orties irrite la peau.
    • Avoir les muqueuses irritées.
  5. (Moins courant) Causer une simple excitation des membranes, nerfs, etc.
    • Cette musique discordante m’irrite les nerfs.
synonymes
Importuner (2) voir casser les couilles

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français