lièvre
étymologie
Du latin leporem, accusatif de lepus. Masculin en latin classique (genre conservé en français), le mot était probablement passé au féminin en latin populaire, d’où le genre féminin de ses aboutissements en espagnol, en italien et en occitano-roman.

nom

SingulierPluriel
lièvrelièvres

lièvre \ljɛvʁ\ masculin (pour la femelle on dit : hase)

  1. (Mammalogie) Quadrupède mammifère, à longues oreilles, qui a les pattes de derrière plus longues que celles de devant, ce qui le rend très rapide à la course.
    • Les amateurs de la chasse prétendent que le lièvre est en proie à une agonie plus terrible pendant la poursuite des lévriers que lorsqu’il se débat entre leurs griffes. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les lièvres de plaines ont les membres postérieurs très-longs, bien plus longs que les lièvres de montagne, or il est notoire que ces derniers sont moins vite forcés par les chiens que les lièvres des plaines. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • La carnassière, maintenant bien remplie, pesait à ses épaules le poids de deux forts lièvres. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
    • Plus loin, une vision rapide de chevaux lancés à toute vitesse, de selles rouges et de vêtements blancs envolés dans un nuage de poussière : des chasseurs à la poursuite de quelque gibier, lièvre ou gazelle probablement. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 54)
  2. (Mammalogie) Variante de lièvre d’Europe.
  3. (Par extension) La chair de cet animal.
    • Pâté de lièvre.
    • Civet de lièvre.
    • Un râble de lièvre.
  4. (Athlétisme) Coureur chargé de donner un rythme soutenu lors d'une course de fond ou demi-fond, de manière à favoriser un ou plusieurs concurrents.
  5. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Il est normalement représenté comme le lapin, mais il est plutôt utilisé sous sa forme courante ou en forme. À rapprocher de bièvre, castor, connil, écureuil et lapin.
    • Écartelé : au premier et au quatrième de gueules plain, au deuxième d’argent à la branche de cornouiller tigée et feuillée de sinople, fruitée de gueules, en bande, au troisième d’argent au brin de sarriette de sinople fleuri de gueules en bande ; sur le tout de sinople au lièvre en forme d’argent, qui est de Cunelières voir illustration « armoiries avec un lièvre »

traductions
traductions
Lièvre
étymologie
(astron) Nommée pour la première fois Lièvre par Eudoxe de Cnide au IVe siècle av. J.-C., elle fut l’une des constellations répertoriées par Ptolémée dans son Almageste. Il est possible qu’elle représente un lièvre chassé par Orion ou ses chiens.
(astrologie) Calque du chinois 兔, (« lièvre, lapin »), animal associé au quatrième signe.

nom propre

Lièvre \ljɛvʁ\ masculin singulier

  1. (astron) Constellation du ciel austral, bordée par Orion, l’Éridan, le Burin, la Colombe, le Grand Chien et la Licorne.
  2. (astrologie) Quatrième signe ou année du zodiaque chinois.
synonymes
  • Chat (correspondant au Lièvre chez les Vietnamiens)
  • Lapin

traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
lièvrelièvres

Lièvre \ljɛvʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (astrologie) Personne née durant l’année du Lièvre du zodiaque chinois.

traductions
synonymes
  • Chat (correspondant au Lièvre chez les Vietnamiens)
  • Lapin



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français