abri
étymologie
Déverbal de fr.

nom

SingulierPluriel
abriabris

abri \a.bʁi\ masculin

  1. Lieu protecteur des intempéries ou du danger, où l’on peut se mettre à couvert.
    • Pourquoi construire d’inconfortables maisons en planches et en tôle ondulée quand le feuillage des cocotiers peut vous fournir des abris toujours frais? (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Si misérable que soit l’abri dont on dispose, il est encore préférable à la bise glacée. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le bruit du bombardement au-dessus de l’abri devient formidable. Les obus tombent sur la Chancellerie avec une précision inquiétante. (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.319)
  2. Construction équipée d’un toit qui protège les voyageurs des transports en commun, le matériel sensible…
    • Rejoignons l’abri pour attendre l’autobus.
  3. (Figuré) Ce qui préserve de l’adversité.
    • Ce coin perdu de Jan-Mayen n’est pas à l’abri des cancans, des mystères, des intrigues et même des complications diplomatiques. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Chaque semaine, des paquebots arrivaient de New-York et débarquaient des touristes américains qui venaient se reposer de leurs affaires, à l’abri des lois de la prohibition. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Se mettre à l’abri. — Être à l’abri du besoin. — Nul n’est à l’abri d’un accident.
  4. (Agriculture) (sylviculture) Tout ce qui sert à garantir, soit de l’action désastreuse des vents, soit de la trop grande ardeur du soleil, soit du gel.
    • Les abris sont ou naturels, comme les montagnes, les forêts, les plantations en lignes et les haies; ou artificiels, comme les murs et les paillassons.
    • Depuis fort longtemps, on recommande le maintien d’un abri […] lors des toutes premières années d’installation du jeune hêtre, prenant appui sur son comportement d’essence d’ombre, et sur les « classiques » difficultés de renouvellement rencontrées en plein découvert (coups de chaleur estivale, gels tardifs, forme défavorable). En régénération naturelle comme en plantation sous abri, la mise en pleine lumière intervient ensuite souvent rapidement, dans un délai proche d’une dizaine d’années, parfois moins. (Isabelle Vinkler, François Ningre et Catherine Collet, Comportement du hêtre sous abri : les intérêts d’une bonne gestion du couvert in RDV techniques, hors-série n°2, Office national des forêts, 2007)
  5. (militaire) Tout ce qui met une troupe à couvert des projectiles de l’ennemi.
  6. (Météorologie) Sorte de caisse qui abrite les appareils de mesure de température, hygrométrie, etc., de l'air.
    • Le 29 avril, j'ai installé un second poste d’ozonoscopie à la rampe de notre belvédère, à 20 mètres au-dessus du poste établi dans l’abri des thermomètres qui servent aux observations météorologiques. (P. Bruno, L'ozone et la prévisions du temps, dans Ciel et Terre, vol. 14, p.207, 1894)
synonymes

Lieu protecteur :


traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français