bahut
étymologie
(bahut#fr-nom-1|Nom commun 1) : De l’ancien français bahut.
(bahut#fr-nom-3|Nom commun 3) : Déverbal de bahuter.

nom

SingulierPluriel
bahutbahuts

bahut \ba.y\ masculin

  1. (vieilli) Sorte de coffre qui était couvert ordinairement de cuir et dont le couvercle était en voûte.
    • Les bahuts, monsieur, répliqua l’architecte, les bahuts, meuble obligé d’une maison moyen âge ! Le moyen âge et le bahut sont inséparables ! Le bahut, madame, ajouta-t-il, en se tournant vers Malvina, le bahut, c’est le coffre au linge, l’armoire à glace, la commode, le secrétaire de nos aïeux. Le bahut et le prie-dieu, voilà la grande ébénisterie du xive siècle ! (Louis Reybaud, Jérôme Paturot, 1842)
    • Hideusement masqués, ou bariolés à perdre tout aspect humain, ils s’étaient mis à danser autour de la place, en frappant des pieds sur le sol, une danse étrange et boitillante ; tout encore, un peu plus vite à chaque fois ; et les tambours avaient modifié et accéléré leur rythme, si bien qu’il devenait pareil au battement de la fièvre dans les oreilles ; et la foule s’était mise chanter avec les danseurs, de plus en plus fort ; et une première femme avait hurlé, puis une autre, une autre encore, comme si on les tuait ; et puis soudain celui qui menait la danse se détacha du cercle, courut à un grand bahut de bois qui se trouvait à une extrémité de la place, souleva le couvercle, et en tira une paire de serpents noirs. (Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes, 1932, traduit de l’anglais britannique par Jules Castier, 1932, Plon, édition de 2014, page 150.)
  2. (Par extension) Armoire ou buffet de forme ancienne.
    • Clémence a gardé la niche de la grande horloge franc comtoise et l’Olmer, un bahut à deux corps, entièrement rénové. (Élise FISCHER, Les Cigognes savaient, Place des éditeurs, 2013)
  3. (analogie) (architecture) Appui dont le haut est bombé comme le couvercle d’un bahut.
    • Ces grilles sont scellées soit dans le sol, soit sur un bahut en pierre de taille reposant lui-même sur un mur appui en ciment armé (Georges Lefebvre, Plantations, parcs et jardins publics, Dunod, 1928, page 217)
  4. (Maçonnerie) Mur bas qui porte une arcature à jour, une grille, ou qui surélève un comble pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie.
    • Les intervalles entre les corbeaux seront garnis de maçonnerie masquée par des plaques de faïence. Puis viendra le bahut portant le comble et les lucarnes, dont l’appareil est tracé dans notre planche. Les arcades du rez-de-chaussée faisant butée nous permettront de voûter cet étage en béton ou en brique creuse. (Eugène Viollet-Le-Duc, Entretiens sur l’architecture, t. 2, 1872)
  5. (jardi) Forme bombée d’une couche.
    • La cour d’honneur, encadrée par un bahut hémicirculaire, est accompagnée d’une haie basse formée de Troènes d’Italie taillés. (Vilmorin-Andrieux et Cie, Les fleurs de pleine terre, 1909, page 1304)

nom

SingulierPluriel
bahutbahuts

bahut \ba.y\ masculin

  1. (habitat) Chambrette, chambre.
    • Dis donc, Germinie, commença Gautruche, qu’est-ce que tu dirais de ça, hein ? Une bonne chambre… pas comme ce bahut-là… une vraie, avec un cabinet. (Edmond de Goncourt et Jules de Goncourt, Germinie Lacerteux, 1864, p. 224)
  2. Logis, maison.
    • On parla de la maison Débonnaire. − Anatole et Colombel, qui en avaient été renvoyés, pour ivrognerie, dirent pis que pendre des patrons. […] − Ah! bien, reprirent-ils, en chœur, vous en aurez du courage si vous restez dans ce bahut-là ! (Joris-Karl Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 84)
  3. (Argot scolaire) (familier) Internat, pension d’un établissement scolaire, école dotée d’un internat.
    • Le bahut spécial, c’est l’École spéciale militaire de Saint-Cyr.
  4. (Argot scolaire) (Par extension) Lycée, collège.
    • Aller, rentrer au bahut.
    • Ça n’est jamais gai, le collège… l’odeur fade… qui monte sournoisement de la cuisine, flotte en tout temps le long des corridors et des escaliers des bahuts de province. (Georges Courteline, Ah ! Jeunesse, L’Œil de veau, 1884, p. 52)
    • Une décision spectaculaire (et absurde) fut prise et diffusée dans les bahuts de France et de Navarre : ceux (et celles) qui seraient reçu(e)s au baccalauréat « Philo-lettres » en 1957 seraient autorisé(e)s à faire une deuxième terminale, spécialement conçue pour eux, à base de mathématiques et de physique-chimie exclusivement (avec rattrapages, renforcements etc. et tout le saint-frusquin). (Jean-Michel Cartier & Louis Porcher, Apprendre et enseigner d’hier à aujourd’hui, L’Harmattan, 2010, page 94)
  5. Localité ennuyeuse comme une pension scolaire, une prison.
    • Amiens, si c’est amusant ?… un bahut, mes enfants, un vrai bahut ! (Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879, page 166)

nom

SingulierPluriel
bahutbahuts

bahut \ba.y\ masculin

  1. (transport) Voiture de louage, fiacre, taxi (transport de personnes).
    • Il est rien moche son bahut. [le taxi de Charles dit Zazie] (Raymond Queneau, Zazie dans le métro, Gallimard, 1959, page 15)
  2. (transport) (familier) Camion, poids lourd (transport de marchandises).
    • Les chauffeurs le savaient tous et ceux qui arrivaient après l’heure légale en étaient souvent quittes pour garer leur bahut dans la rue en attendant la reprise des activités. (Jean-Paul Didierlaurent, Le liseur de 6h27, Au Diable Vauvert, 2014, page 41)

traductions
adjectif

SingulierPluriel
Masculinbahutbahuts
Fémininbahutebahutes

bahut \ba.y\

  1. Relatif à Bergères, commune située dans le département de l’Aube.

Bahut
nom

SingulierPluriel
bahutbahuts

Bahut masculin (pour une femme on dit : Bahute)

  1. Habitant de Bergères, commune française située dans le département de l’Aube.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français