mur
étymologie
(Fin du Xe siècle) Du moyen français mur, de l’ancien français mur, cas régime singulier de murs, du latin murus « mur d’une ville, muraille, rempart ; enceinte, clôture », au figuré « protection ».

nom

SingulierPluriel
murmurs

mur \myʁ\ masculin

  1. (Maçonnerie) Ouvrage de maçonnerie qui sert à enclore un espace, à le séparer d’un autre ou à le diviser.
    • Aussi, dès qu'un paysan a réalisé une minime aisance , fait-il badigeonner d’ocre la façade et les murs intérieurs de son réduit : […]. (Jean-Marie-Placide Munaret, Du médecin des villes et du médecin de campagne, moeurs et science, Paris : Germer Baillière, 2e éd. refondue, 1840, page 89)
    • On a donné au mur de pourtour du réservoir de la Dhuys 1m,70 d'épaisseur. Ces murs sont raccordés avec le radier par des solins de 2 mètres de rayon. (Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 65e année, 2e série, vol 13, 1866, p.42)
    • Les prairies, émaillées de saxifrages, sont clôturées de murs en pierres sèches qu'il nous faut franchir à tout instant. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 35)
    • Le palier est long et étroit, le mur est tendu d’une imitation de tapisserie à ramages vert sombre où brille le cuivre d’une applique à gaz. (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • La chambre vibrait, claire et simple, avec ses murs tapissés d’un papier gris pâle à fleurettes roses.(Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
  2. (Figuré) Obstacle insurmontable.
    • Notre cap au compas étant le 70°, à 5h.53, nous nous déroutons jusqu'au 345° pour essayer de contourner un véritable mur de nuages […]. (Jean Mermoz, Mes Vols, p.133, Flammarion, 1937)
    • Il y a un mur entre ces deux hommes.
    • Le mur de la vie privée : Le secret de la vie privée.
  3. (Figuré) (Par extension) Non communication qui empêche toute avancée.
    • En face de nous on a un mur, personne ne nous écoute. (« Gilets jaunes » : et les Champs-Elysées se couvrirent de gaz lacrymogènes…)
  4. (cyclisme) Pente très raide.
    • L'arrivée est en haut du mur.
  5. (escrime) Ensemble d’exercices où l’on s’escrime contre un mur, l’adversaire étant simulé par ce mur.
    • Faire le mur, tirer au mur.
  6. Dans les mines, se dit de la partie inférieure d’une galerie, par opposition à la partie supérieure qui se nomme le toit.
    • Mur de séparation.
  7. (football) Ligne de défenseurs entre l'attaquant de l'autre équipe et le but.
  8. (Figuré) Espace servant à afficher. Pouvant être physique (souvent un mur(1)) ou virtuel.
    • Les gérants ossètes surveillent les alentours du motel sur un mur d’écrans. (Alexandre Freiderich, Fordetroit, 2015, page 89)
    • Le mur de facebook.
  9. (Héraldique) Meuble représentant un mur crénelé (ou non) dans les armoiries. Il s’agit d'une représentation d'un mur d’enceinte fortifié occupant une petite partie de l’écu. Le nombre de créneau n’est pas clairement défini, on prend donc l’habitude de blasonner le nombre de pièces. Il peut être percé d’orifices, présents en plusieurs exemplaires. À rapprocher de avant-mur, entre-mur et muraille.
    • De gueules au mur d’or, maçonnée de sable, mouvant d’une rivière ondée d’azur, sommé d’un dextrochère de carnation, vêtu d’azur, mouvant d’une nuée d’argent, et tenant une épée du même, garnie d’or, accostée en chef de deux cailloux d’or, qui est de la commune d’Argancy de Moselle voir illustration « armoiries avec un mur »
synonymes
traductions
adjectif

SingulierPluriel
Masculinmur
\myʁ\
murs
\myʁ\
Fémininmure
\myʁ\
mures
\myʁ\

mur \myʁ\ (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Variante de mûr.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français