séparer
étymologie
Emprunté au latin separare, doublet savant de sevrer (voir sevrer).

verbe

séparer \se.pa.ʁe\ transitif conjugaison (pronominal : se séparer)

  1. Désunir des parties d’un même tout qui étaient jointes.
    • L'étain, le plomb, le bismuth, l’antimoine, qui sont séparés pendant la dissolution ou la sursaturation par l'hydroxyde d’ammonium, sont sans influence sur le résultat. (Julius Post, ‎Léopold Gautier & ‎P. Kienlen, Traité complet d'analyse chimique appliquée aux essais industriels, F. Savy, 1884, page 255)
    • Avant d'être envoyé au moulin, le blé est préalablement soumis chez les cultivateurs à un vannage qui en sépare une partie des corps les plus légers. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 107)
    • Aussitôt l’abatage des animaux, le sang est fortement agité, pour en séparer la fibrine, et empêcher la formation du caillot sanguin. (Charles-Victor Garola, Engrais : Le matières fertilisantes, Paris : J.-B. Baillière & fils, 7e éd., 1925, p.205)
    • Au laboratoire de chimie, les colonnes de Vigreux parviennent à séparer deux liquides miscibles si leurs températures d’ébullition diffèrent d'au moins 25°C. (Daniel Fredon, Sandrine Margail & Didier Magloire, Toute la PC en fiches : Maths, Physique, Chimie, Dunod, 2e éd., 2016, p.403)
  2. Faire que des personnes, des animaux, des choses ne soient plus ensemble.
    • Si Apollônia désire, de son plein gré, se séparer de Philiskos, Philiskos lui restituera le montant net de la dot dans un délai de dix jours à compter de celui où elle aura formulé sa demande ; […]. (Bernard Legras, Les contrats de mariage grecs dans l’Égypte ptolémaïque : de l'histoire des femmes à celle du genre, dans Problèmes du genre en Grèce ancienne, éditeurs scientifiques Violaine Sebillotte Cuchet & ‎Nathalie Ernoult, Publications de la Sorbonne, 2007, page 116)
    • La mort les a séparés.
    • Elle se dit qu’il n’y a pas de plus grand malheur que d’être séparés, puisqu’on finit par ne même plus se comprendre. (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 133.)
  3. Éloigner, faire cesser le combat.
    • Séparer deux hommes qui se battent.
    • Séparez-les, ils vont se tuer.
  4. (droit) Dissoudre une union, une communauté.
    • Séparer de biens un mari et une femme, ordonner en justice qu’il n’y aura plus entre eux communauté de biens.
    • Les séparer de corps, ordonner en justice qu’ils n’habiteront plus ensemble.
  5. Trier ce qui était mêlé ou confondu.
    • L’essence de cannelle du commerce est loin d'être pure, mais on peut la purifier par une nouvelle distillation avec de l'eau que l'on sépare en grande partie par décantation, […]. (C. Favrot, Traité élémentaire de Physique, Chimie, Toxicologie et Pharmacie, Paris : Béchet jeune & labé, 1841, vol.2, page 391)
    • Quelle que soit la méthode de synthèse utilisée, l’alcool γ-acétopropylique se sépare et se purifie par distillation sous vide (78-80°/5 mm Hg). (Bulletin de la Société chimique de France, 1966, page 1813)
    • Séparer le bon grain d’avec le mauvais.
    • Au dernier jour, les bons seront séparés d’avec les méchants.
  6. Partager, diviser.
    • Séparer une cour en deux par un mur.
    • À cet endroit, le chemin se sépare en deux.
  7. Empêcher la réunion, l’unicité.
    • Le sentier qui sépare ces deux propriétés.
  8. Marquer la frontière.
    • Il est en effet incontestable qu’à une époque, le détroit de Behring qui sépare aujourd’hui l’Asie de l’Amérique était remplacé par un territoire qui reliait les deux continents. (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p.14)
    • Les Pyrénées séparent la France de l’Espagne. — La ligne qui sépare le naïf du trivial, le sublime du boursouflé.
  9. Marquer la distance dans l’espace et dans le temps.
    • Derrière la jetée je mouillais mes ancres, ayant couvert, en trente-trois jours, les dix-huit cents milles qui me séparaient des îles Bermudes. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Une longue route nous sépare encore du terme de notre voyage.
    • Bien des siècles nous séparent des origines de notre nation.
  10. (militaire) Faire cesser les communications, en parlant d’une armée.
    • Par ses habiles manœuvres il sépara l’ennemi de sa base d’opérations, de ses magasins.
  11. Considérer, mettre à part.
    • Je ne sépare pas mes intérêts des vôtres.
  12. Rendre distinct.
    • C’est pour cette raison qu’on a confondu, très souvent, la piraterie avec la course ; en droit pur, c’est chose différente, en pratique, le fossé qui les sépare est beaucoup moins profond. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.46)
    • La raison sépare l’homme de tous les animaux.
  13. (pronominal) Se quitter.
    • Les deux chevaliers s'étant donc accordés avec un égal plaisir à se reconnaître frères d'armes , ils se séparèrent pour ce moment, après mille protestations d’amitié. (Pierre Louis de Rigaud Vaudreuil , Tableau des mœurs françaises aux temps de la chevalerie, Paris : Adrien Égron, 1825, vol.1, page 65)
  14. (pronominal) Cesser de rester assemblée, ou de tenir ses séances, par quelque cause que ce soit.
    • Immédiatement après cette délibération, l’assemblée se sépara.
    • La clôture de la session ayant été prononcée, la Chambre se sépara.
    • L’armée se sépara, Elle cessa de tenir la campagne, et les divers corps retournèrent dans leurs quartiers, dans leurs cantonnements, etc.
  15. (pronominal) Devenir plusieurs parties.
    • L’écorce de cet arbre s’est séparée du bois.
  16. (pronominal) (droit) Dissoudre l’union charnelle ou économique formée avec une autre personne.
    • Se séparer de corps ou de biens se dit lorsqu’un mari ou une femme obtient en justice sa séparation de corps ou de biens.
  17. (pronominal) En termes de Chasse,
    • Le cerf cherche par des bonds à se séparer de sa voie ou, simplement, à se séparer, il cherche à interrompre la trace, les émanations odorantes qui dirigent les chiens.
synonymes antonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français