tourteau
étymologie
(Nom 1) (XIIIe siècle) En ancien français tortel, de tourte, lui-même est issu du latin tortus panispain rond »).
(Nom 2) De l’altération tourt de l’ancien français tort et -eau, apparenté au précédent.

nom

SingulierPluriel
tourteautourteaux

tourteau \tuʁ.to\ masculin

  1. Masse formée du marc de certaines graines, de certaines plantes oléagineuses.
    • Il voit les fortifications qui se découpent en étoile, la citadelle qui se rengorge comme une géline dans un tourteau, […]. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • […], et quand elle rentrait dans la chambre surchauffée du poêle où se mariaient des odeurs complexes de tourteaux broyés et de racines cuites pour le lécher des vaches, Finaud la regardait d’un œil mi-interrogateur, mi-narquois, […]. (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (En particulier) (Agriculture) Coproduit, riche en protéines, issu de l’industrie de l’huilerie, après extraction de l’huile des graines oléagineuses ou oléo-protéagineuses.
    • […]; les autres principes de la plante, l’azote et les matières minérales, restent dans les résidus de fabrication (tourteaux, eaux de routoirs, chaux de défécation), et, si l’on avait soin de porter ces résidus sur la terre, on lui rendrait dans toute leur intégralité les principes nutritifs qu’elle a fournis, […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 102)
    • Les producteurs n'utilisent aucun produit chimique et emploient comme engrais du fumier, de l’écalure de café et du tourteau de ricin. (Études rurales : Cafés et caféiers : Singularités et universalité d'une production mondialisée, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, n°180, juil.-déc. 2007, page 225)
  3. (cuisine) (Poitou) Pâtisserie poitevine à base de fromage blanc de vache ou de chèvre.
  4. (Héraldique) Meuble représentant une pièce de monnaie dans les armoiries. Il est représenté par un simple disque coloré d’un émail ou d’une fourrure, ce qui le distingue du besant qui est, lui, de métal. Sa couleur doit toujours être blasonnée. À rapprocher de besant, besant-tourteau, buse, gulpe, guse, heurte, œil de faucon, ogoesse, plate, pomme, somme, tourteau-besant et volet.
    • Les armes d’Arcueil-Cachan se composent de deux écussons accolés : à dextre, Arcueil porte : […] au 2, d’azur, à trois fleurs de lis d’or, qui est de France ; au 3, d’or, à cinq tourteaux de gueule rangés en orle, surmontés d’un plus grand tourteau d’azur, à trois fleurs de lis d’or, qui est de Médicis. (État des communes à la fin du XIXe siècle : Arcueil-Cachan , notice historique & renseignements administratifs , Paris, Montévrain, 1901)
    • D’or au tourteau d’azur, qui est de Launaguet de Haute-Garonne voir illustration « armoiries avec un tourteau »

traductions
nom

SingulierPluriel
tourteautourteaux

tourteau masculin

  1. (zoologie) Gros crabe à la chair appréciée, aussi appelé dormeur.
    • Pendant ce temps, les jeunes filles promènent leurs filets en forme de poches dans les mares que la mer a laissées en se retirant, et récoltent la chevrette ou font prisonnier quelque homard, quelque crabe tourteau, quelque poisson de rivage attardé loin de sa retraite. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Surnommé le "dormeur", le tourteau sort pourtant de ses cachettes pour se faire enfermer dans les casiers des pêcheurs bretons. (Le tourteau de Bretagne, un crabe à la chair tendre, Le Chasseur français, août 2016)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français