bulle
étymologie
Du latin bulla À l’origine la bulla latine était une petite sphère d'or que les fils de patriciens portaient autour du cou jusqu'à l'âge de 17 ans.
(À rapprocher du lituanien bule « fesses », du moyen néerlandais puyl « sac ») ; il a pour doublet boule.
(Finance) De l’anglais bubble désignant une tromperie, et par extension, les entreprises malsaines ou spéculatives. Après le krach financier dû à la spéculation sur les titres de la South Sea Company est voté en 1720 par le Parlement anglais le « Bubble Act ».

nom

SingulierPluriel
bullebulles

bulle \byl\ féminin

  1. Petite quantité d’air qui s’élève à la surface des liquides, en particulier lors de l’ébullition ou de la fermentation.
    • Le poisson fait des bulles dans son bocal.
    • Un dernier coup de téléphone de l’inspecteur qui est en faction rue Caulaincourt.
      — Rien à signaler.
      Et pourtant, par ce beau dimanche, il s’est passé quelque chose. On n’en a perçu que le lointain remous, comme ces bulles, à la surface de l’eau, qui révèlent la présence d’un poisson remuant la vase du fond.
      (Georges Simenon, Signé Picpus, chapitre 4, 1944)
  2. Petite quantité d’air qui reste enfermée dans une matière jetée en fonte ou coulée.
    • ''Les bulles d’air sont une imperfection dans les glaces.
  3. (ellipse) Bulle de savon.
    • La bulle a crevé en l’air.
  4. Phylactère dans la bande dessinée.
  5. (Éducation) Plus mauvaise note, par référence à la forme du chiffre zéro.
    • Je n’avais pas révisé, j’ai eu une bulle.
  6. (Antiquité) Petite boule de métal que les patriciens romains portaient au cou jusqu’à dix-sept ans (sens d’origine).
    • Des toges, des prétextes, des bulles. (Jean-Jacques Rousseau, Ém. IV.)
  7. (Médecine) Grosse vésicule qui s’élève à la surface de la peau.
    • Les bulles du pemphigus.
  8. Sceau de plomb qui marque certaines lettres du pape.
    • Fulminer, publier une bulle.
  9. (Par métonymie) Édit papal ; lettres papales munies de ce sceau.
    • L’empereur dicte ses ordres à ses capitaines, le pape adresse des bulles à la chrétienté, et le fou écrit un livre. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • La fameuse bulle Unigenitus était le sujet de la querelle. Les Jésuites, soutiens de la bulle, jouaient leurs adversaires dans des comédies qu'ils faisaient représenter par leurs élèves. (C. D., « Bougeant (Guillaume-Hyacinthe) », dans la Biographie bretonne: recueil de notices sur tous les Bretons qui se sont fait un nom, par P. Levot, tome 1, Vannes : chez Cauderan, & Paris : chez J. Le Doyen & P. Giret, & chez Dumoulin, 1852, page 153)
  10. (Par métonymie) (Au pluriel) Champagne, voire crémant.
    • Avec un coup dans le nez, le Capitaine Eustrate Zilremer ne rendait pas le même son. Franchement sinistre quand il voulait planter ses idées comme des étouffe-pourtant, il prenait une gouaille après quelques bulles tout à fait formidable. (Julien Capron, Match retour, Éditions Flammarion, 2011)
    • Pour le reste : des paillettes, d’autres pipoles, des bulles, des subsides de la mairie, et trois jours de déconnade sous le soleil de juin. (Christophe Nobili, Karl Zéro, du Vrai Journal au faux festival, Le Canard Enchaîné, 11 octobre 2017, page 4)
  11. (En particulier) (finance) Spéculation outrancière.
    • Bulle financière, bulle monétaire, bulle immobilière.
    • Je ne veux pas caractériser ce que nous voyons actuellement sur les marchés de bulle. Mais je dirais que les valorisations sont en général élevées. (La hausse tant attendue des salaires américains fait chuter Wall Street)
    • Le résultat est qu’une bulle de crédit, plus énorme encore que toutes les précédentes, s’est formée. (Pierre-Antoine Delhommais, Le surendettement menace l’avenir du monde, Le Point n° 2383, 3 mai 2018, page 13)
    • Et, surtout, que maintenir en permanence l’économie sous une perfusion réservée au temps de crise est malsain. Cela pourrait en effet, à la longue, alimenter des bulles (La Banque centrale européenne va arrêter son vaste programme de soutien à l’économie)
  12. (Figuré) Monde autonome dans lequel l’on n’est plus en contact avec le monde réel, comme séparé de la réalité.
    • Aujourd’hui, chacun calé dans sa bulle électromagnétique de Wi-Fi, c’est une autre vie qui commence. Une incarcération chez soi, dans laquelle il sera possible d’avoir accès à tout sans jamais voir personne — pas même son facteur. (Aude Lancelin, Tombeau pour Virgin Megastore, dans Marianne, du 12 janvier 2012)
    • A l’extérieur de la bulle du Convention Center de Bonn, où vont siéger les représentants des nations, l’état de la planète se dégrade. (Climat : à Bonn, les négociations entre Etats risquent d’être tendues)
    • Avec Lucile Lapierre, on entre dans des bulles. La bulle, fermée, de l’unité pour malades difficiles (UMD) au sein de laquelle l’interne en médecine effectue son premier semestre en psychiatrie. (« C’est comme si la psychiatrie était une religion, j’étais devenue mécréante » : une jeune interne raconte ses doutes)

traductions
nom

bulle \byl\ masculin invariable

  1. (vieilli) Papier bulle.

adjectif

bulle \byl\

  1. Couleur légèrement jaunâtre.
    • Papier bulle, Papier légèrement jaunâtre employé pour les paquetages ou pour certaines impressions ou écritures.
forme fléchie

bulle \byl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe buller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe buller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe buller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe buller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe buller.

Bulle
nom propre

Bulle

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département du Doubs.

nom propre

Bulle

  1. (Géographie) Ville et commune du canton de Fribourg en Suisse.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français