orange
étymologie
De l’italien arancia apparenté à l’espagnol naranja, de l’arabe نارنج, emprunté au persan نارنگ, du sanskrit नारङ्ग, nāraṅga, « oranger ». Le \o\ initial s’explique par la ville d’Orange, le fruit provenant du sud du pays (voir la citation de Mondeville orange#fro|ci-dessous qui fait venir le fruit de Gênes) ou par assimilation à or, à cause de la couleur voir aurantius, auratus en latin.
L’ancien français pomme (d’)orange est le calque de l’italien melarancia (« orange »), pomme en ancien français signifiait « fruit »), ce qui explique la forme du mot dans plusieurs langues (pomeranč en tchèque, pomarańcza en polonais).
Le mot désignait la bigarade ou orange amère. Au XVIe siècle, les Portugais ont apporté de Chine l’orange douce, notre orange actuelle, de là la construction de « pomme/fruit de Chine » dans certaines langues voir Apfelsine en allemand, sinaasappel en néerlandais.

nom

SingulierPluriel
orangeoranges

orange \ɔ.ʁɑ̃ʒ\ féminin

  1. (agrumes) fruit#fr|Fruit de l’oranger, agrume de couleur orangée et de forme sphérique, composé d’une écorce orange avec une chair juteuse et divisé en loges par des cloisons.
    • C’est ainsi que vers la fin de l’hiver, comme chaque année, garçons et filles, durant un mois, furent occupés à la cueillette des oranges dans le domaine du pacha. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • ''[…] non seulement une visite, mais un cadeau !/>– Voulez-vous que je l’épluche ! offre Rose, sans malice./>La mère Mélie refuse avec effarement./>Éplucher mon orange ! mais alors je ne l’aurais plus ! non ! non ! Je veux la garder ! Je ne la mangerai pas, jamais ! je veux la voir tout le temps./>Elle en a une suffocation./>– Je ne vais pourtant pas manger une orange de visite ! (Léon Frapié, La bonne visite, dans Les contes de la maternelle'', éditions Self, 1945, pages 38-39)

    • J’ai envie de manger une orange.
    • La récolte des oranges a été bonne cette année.
    • Orange douce, amère, sanguine.
    • Orange d’Algérie, de Valence.
    • Orange confite.
    • Le chercheur Paul Rozin a proposé à un groupe d’étudiants de boire du jus d’orange frais sorti d’une bouteille, puis le même jus dans lequel avait baigné un cafard. Personne n’a voulu goûter au deuxième.(Bruno Parmentier, Manger tous et bien, 2012)
    • Du zeste d’orange.
    • Pelure, écorce d’orange.
    • Un quartier d’orange.
    • Sirop d’écorce d’orange amère.
  2. (Désuet) oranger#fr|Oranger.
    • Fleur d’orange, fleur d’oranger.
    • De l’eau de fleur d’orange.
    • Un bouquet de fleurs d’orange.

traductions
nom

orange \ɔ.ʁɑ̃ʒ\ masculin invariable

  1. Couleur tertiaire composée à partir du rouge et du jaune.
    • Mais dans le même temps qu'elle admirait les robes, Francie éprouvait un étrange malaise. Ses yeux voyaient bien les couleurs, le cerise, l’orange, le bleu vif, le rouge et le jaune, mais elle avait l’impression qu'une chose sournoise se cachait derrière les costumes : […]. (Betty Smith, Le lys de Brooklyn, traduit par Maurice Beerblock, 1947, Éditions Belfond, 2014, chap. 4)
    • Des bleus laiteux, des vestes crème, orange éteint, des robes beiges. (Philippe Delerm, La bulle de Tiepolo, Gallimard, 2005, collection Folio, page 49.)
  2. (ellipse) (code routier) Feu orange.
    • Je suis passé au orange. (ou : à l'orange).

traductions
adjectif

orange \ɔ.ʁɑ̃ʒ\ masculin et féminin identiques invariable

  1. Qui est d’une couleur entre le jaune et le rouge.
    • Les carottes sont orange.
  2. Qualifie certains produits sans marque vendus à bon marché par une grande surface.
  3. (Canada) (politique) (À cause de la couleur du logo du parti) Qui se rapporte au Nouveau parti démocratique du Canada.
    • Avec cette logique en tête, les libéraux font valoir en coulisse qu’une victoire dans Trinity-Spadina —présentée pour l’occasion comme un bastion orange— viendra prouver que ce sont les libéraux et non les néodémocrates qui incarnent cette alternative. (Le Devoir, 30 juin 2014)

traductions
forme fléchie

orange \ɔ.ʁɑ̃ʒ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de oranger.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de oranger.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de oranger.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de oranger.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de oranger.

Orange
étymologie
Du latin Arausio.

nom propre

Orange \o.ʁɑ̃ʒ\

  1. (Géographie) Commune française, située dans le département du Vaucluse.
    1. Comté puis principauté (à partir de 1181) dans le comté de Provence, dont la capitale était la ville d’Orange.
  2. Famille régnante de ce comté, élevé en principauté, actuelle famille régnante des Pays-Bas sous le nom d’Orange-Nassau.
  3. Ville ou territoire nommé en l’honneur de cette famille ou de l’un de ses membres.
    1. Ville d’Australie.
    2. Ville de Californie, aux États-Unis.
    3. Ville du Connecticut, aux États-Unis.
    4. Ville du Massachusetts, aux États-Unis.
    5. Ville de l’Ohio, aux États-Unis.
    6. Ville du Texas, aux États-Unis.
    7. Ville de Virginie, aux États-Unis.
    8. Fleuve d’Afrique du Sud.
    9. Colonie néerlandaise (État libre d’Orange), qui bordait le fleuve du même nom.
    10. Ancienne dénomination (jusqu’en 1995) d’une province d’Afrique du Sud (province de l’État libre d’Orange) correspondant à ce territoire.
  4. Nom commercial d’une entreprise de télécommunications créée en 1994.
  5. Micro-nation imaginaire (République d’Orange).
  6. Patronyme.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français