tampon
étymologie
Nasalisation de tapon, du francique tappo « bouchon. »

nom

SingulierPluriel
tampontampons

tampon \tɑ̃.pɔ̃\ masculin

  1. Bouchon, morceau de bois, d’étoupe, de papier, etc., servant à boucher un tuyau, une ouverture, une cavité, etc.
    • Après huit à neuf heures de chauffe, le bassin intérieur étant suffisamment plein , on fait la première coulée: pour cela le premier ouvrier, avec son ringard , enfonce le tampon d'argile & le plomb coule. (Encyclopédie méthodique: Chymie, pharmacie et métallurgie, vol.5, 1808, p.662)
    • Puis il sauta sur l'un des chevaux, de là sur les épaules du géant ; il arracha son immense perruque et il la fourra en tampon dans la bouche, il en couvrit le visage de l'homme, il la lia derrière la tête. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. Petites masses d’étoffe, d’ouate, de papier, etc., roulées et pressées, qui servent à étancher, à frotter, à imprégner.
    • Pour enlever les taches qui peuvent être faites sur les doigts avec le désensibilisateur, il suffit de les frotter avec un tampon d’ouate imbibé d’acétone. (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, p.385)
  3. (arts) Il se dit spécialement de sortes de bourrelets d’étoffe qui servent soit à vernir un meuble, soit à vernir une planche d’eau-forte soit à la nettoyer, etc.
    • Vernir au tampon.
  4. (ferro) Disques métalliques montés sur un ressort, dont chaque wagon est pourvu à ses extrémités et qui servent à amortir les chocs.
    • Un coup de tampon.
  5. (Figuré) Tout ce qui peut amortir un choc dans l’ordre des relations sociales et politiques.
    • Il sert de tampon entre eux.
  6. Objet qui sert à marquer quelque chose.
    • Tampon de la poste
  7. (musique) Baguette dont l'extrémité est formée par une masse ronde recouverte de cuir et qui sert à battre la grosse caisse.
  8. Objet cylindrique allongé, souvent de l’ouate, servant à éviter toute fuite pendant les règles.
  9. (rugby) Acte pour un joueur de percuter un joueur adverse, soit en vue d'un plaquage, soit en avançant avec le ballon.
    • Sébastien Chabal a mis un tampon à Williams lors du match France-Nouvelle Zélande.
  10. (chimie) Substance, ou mélange de substances, qui, par son aptitude à produire ou à consommer une espèce chimique, par exemple un hydron, maintient constante la concentration de cette espèce dans un solvant.
    • On fait tremper les embryons dans une solution de chlorure de tétrazolium à 1 % dans un tampon phosphate (Ph 6,5-7,5) pendant 15 à 20 heures à 30 °C. (Boleslan Suszka, Claudine Muller & Marc Bonnet-Masimbert, Graines des feuillus forestiers : de la récolte au semis, INRA, 1994, chap.13)
  11. (mili) (Habillement) Casquette plate ainsi nommée par analogie de forme, elle était portée par les soldats-ordonnances avec leur uniforme civil.
  12. (Par extension) (mili) (argot) (vieilli) Ordonnance d’un officier (voir article juste au dessus), d’un soldat riche, brosseur.
    • – Y a les ordonnances, et à un moment, y avait même les tampons des adjudants. (Henri Barbusse, Le Feu, Flammarion, Paris, 1916)
    • Or, un matin, une “scarlatine” – c’était le brave Grenet, mon tampon, aujourd’hui, aux “Lilas – se trouvait en position, et, comme le froid piquait, il avait rabattu sur sa face le capuchon de sa houppelande d’hôpital. (Jean Galtier-Boissière, La Fleur au fusil, Baudinière, Paris, 1928)
    • Pour leur servir de tampon bénévole : Chie-au-Lit, à la fois gouvernante, valet de chambre, cuistot, sacristain et répondant. (Raymond Guérin, Les Poulpes, Gallimard, Paris, 1953)
  13. (Architecture des ordinateurs) Mémoire tampon

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français