aigle
étymologie
De l’Provençal ancien aigla ou du latin aquila.

nom

SingulierPluriel
aigleaigles

aigle \ɛɡl\ masculin et féminin identiques

  1. (ornithol) Oiseau de proie rapace diurne à la vue perçante, au bec crochu à bords tranchants et aux pattes puissantes munies de serres pour saisir leurs proies. Il trompète ou glatit lorsqu’il pousse son cri.
    • J’ai aperçu un aigle noir.
    • Le vol de l’aigle n'est pas un vol battu.
    • L’aire d’un aigle est souvent très étendue.
    • Aigle mâle.
  2. (Figuré) (France) Homme de génie, qui a un esprit, un talent supérieur.
    • Cet homme-là est un aigle au prix de ceux dont vous parlez.
    • C’est l’aigle de leur société.
    • De lui à coup sûr, bien plutôt de M. Thiers, on pourrait dire, sans crainte de se tromper, qu’il n'était pas un aigle. En plus, il était totalement dénué de la haute culture générale dont s’enorgueillissait […] son prédécesseur. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • À la différence des gourous et des aigles qui se flattent d'exercer le métier de consultant, je reconnais n’avoir aucune ambition susceptible de rivaliser avec la leur. (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l’Olivier / Le Seuil, 2000, page 15)
    • Hélas ! ce pauvre Père Ange, c’est bien dommage ! c’était l’aigle de notre communauté. (Denis Diderot, Jacques le Fataliste, 1796)
  3. (analogie) Pupitre d’église représentant un aigle, le rapace, aux ailes étendues.
  4. Emblème des légions romaines, devenu symbole impérial sous Napoléon. Note: Dans ce cas le mot est toujours au féminin. voir Section suivante
    • Aigle romaine, aigle impériale.
    • — Quel qu’ait été l’homme qui est mort à Saint-Hélène, j’ai travaillé dix ans dans son gouvernement et mon beau-frère fut blessé trois fois sous ses aigles. (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éditions Le Livre de Poche, 1967, page 141)
    • On voit encore figurer l’aigle romaine dans les armées de Valentinien II, de Justinien et de leurs successeurs, jusqu’à la fin de l’empire d’Orient. L’aigle portée en tête des armées perses était d’or, aux ailes éployées. (Encyclopédie de famille tome 1, éditions Firmin Didot, Paris, 1868)
    • Et que si je serrais cette main trop loyale,
      J’écraserais dans l’œuf ton aigle impériale !
      (Victor Hugo, Hernani, 1830)

traductions
nom

SingulierPluriel
aigleaigles

aigle \ɛɡl\ féminin

  1. (zoologie) Femelle de l’aigle.
    • Cette belle aigle pondit deux œufs. - L’aigle est furieuse quand on lui ravit ses aiglons.
  2. (Héraldique) Meuble représentant l’animal stylisé du même nom dans les armoiries. Elle est généralement représentée de front, les ailes éployées vers le chef, la tête tournée à dextre. À rapprocher de aiglat, aiglette, aiglettes, aiglons, émerillon, épervier, faucon, gerfaut et vautour.
    • Aussi Charles parut-il assez effrayé de ce placement, car il n’avait pas autant de foi que le baron allemand dans l’aigle impériale. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Cependant, le caractère vraiment ornemental et architectural des armoiries, qui ne tolérait pas une représentation des objets sous leur forme parfaitement naturelle, se conserva […] jusqu’au milieu du 16e [siècle]. Depuis, les bonnes traditions allèrent s’affaiblissant, jusqu’au 19e qui a été témoin de la décadence complète de cet art vénérable, dont il semble qu’on eût oublié même les principes les plus élémentaires. Les armoiries qui offrirent le spectacle écœurant de lions pleins de mansuétude dont l’attitude chancelante fit supposer qu’ils étaient pris de vin, de sauvages minés par la phtisie ou bien se pavanant en petits-maîtres sauf le costume, d'aigles à l’air de serins de canarie, de casques en forme de melon ou de bonnet de nuit, inondèrent le monde. (Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : précédé d’un Dictionnaire des termes du blason, tome 1 (A–K), G. B. van Goor Zonen, Gouda, 1884)
    • D’azur à une aigle d’or, qui est de Sierentz voir illustration « armoiries avec une aigle »
  3. Symbole métaphorique des États-Unis et de plusieurs autres empires et États.
    • Dans la région du Richelieu, des tavernes arbordent le drapeau tricolore français; leurs enseignes affichent l’aigle, symbole américain par excellence. (Anne-Marie Sicotte, Histoire inédite des Patriotes, Fides, 2016, p. 219)
  4. (histoire) Chacun des totems des légions romaines.
    • Bien plus qu’un simple étendard, l’aigle de la légion était une divinité mineure.
  5. (Figuré) La légion romaine elle-même.
    • Les aigles foudroyées.

traductions
  • anglais : eagless
  • russe : орлица

traductions
Aigle
étymologie
Selon la mythologie grecque, il s’agit de l’aigle du Caucase envoyé par Zeus dévorer chaque jour le foie de Prométhée (jusqu’à ce que Hercule le libère).

nom propre

Aigle \ɛɡl\ masculin singulier

  1. (astronomie) Constellation du ciel boréal, bordée par la Flèche, Hercule, le Serpentaire, le Serpent, l’Écu de Sobieski, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et le Dauphin.
synonymes
  • Aquila

traductions
nom propre

Aigle

  1. (Géographie) District du canton de Vaud en Suisse.
  2. (Géographie) Commune du canton de Vaud en Suisse.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français