malin
étymologie
Du latin malignus, dérivé de malus#la|malus (« mauvais ») avec un suffixe -gnus (équivalent à -gène#fr|-gène issu du grec ancien).
Les adjectifs malin et bénin#fr|bénin (du latin benignus) auraient dû faire maligne, bénigne au masculin, comme digne#fr|digne issu du latin dignus et c’était le cas [1] jusqu’au XVe siècle, époque où le féminin prononcé comme les adjectifs en -ine#fr|-ine a entraîné la réfection populaire du masculin dans la classe des adjectifs en -in#fr|-in d’autant que le sens étymologique du suffixe latin -gnus a cessé d’être perceptible pour les locuteurs francophones qui ont réinterprété le suffixe avec la valeur diminutive : « un peu mal, pas très bien » pour malin, « un peu bien, pas très mal », pour bénin. À la Renaissance, le masculin a été écrit malingt pour « coller » à la fois avec la prononciation (voir vingt) et l’étymologie.
La forme féminine maline#fr-flex-adj|maline est restée jusqu’à nos jours dans la prononciation « vulgaire [2] » (d’aucuns diraient « standard » étant donné la formation du masculin) et dans les langues régionales [2], la prononciation avec \ɲ\ s’imposant progressivement à partir du XVIIe siècle depuis le parler parisien.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinmalin
\ma.lɛ̃\
malins
\ma.lɛ̃\
Fémininmaligne
\ma.liɲ\
malignes
\ma.liɲ\

malin \ma.lɛ̃\

  1. Porté à nuire, à faire du mal à autrui.
    • (En particulier) Qualifie la joie, le plaisir que l’on a du mal d’autrui.
  2. (Théologie) Mauvais, diabolique.
    • L’esprit malin, le malin esprit
  3. (Médecine) Qui présente de graves symptômes ; sérieux.
    • […] madame Dufresnoi, attaquée d'une fièvre maligne, fut en peu de moments réduite à la dernière extrémité : elle mourut le cinquième jour de sa maladie. (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • Une tumeur maligne.
  4. (vieilli) Qui se plaît à faire ou à dire des choses malicieuses, seulement pour s’amuser, se divertir.
    • Il a l’esprit aussi malin qu’il a le cœur bon.
    • C’est un enfant bien malin, bien espiègle.
    • (Par extension) Un regard, un œil, un sourire malin.
    • Il a dit cela d’un ton, d’un air malin.
  5. (familier) Fin, rusé, astucieux, finaud, futé.
    • Moi, en tous cas, si j'étais chef de fabrication, ça irait pas comme ça, Monsieur, ça tournerait autrement rond que ça tourne, en tous cas, c'est pas malin d'avoir nommé le Charly à ma place! (Narcisse Praz, Le rocher de Sisyphe, 1983, page 57)
    • Il est trop malin pour se laisser attraper, pour se laisser prendre à ce piège.
  6. Trop fin, difficile.
    • Ce n'est pas malin, ce n'est pas difficile à comprendre ou à faire.
  7. (ironique) Un peu mal, stupide, bête.
    • Ah ! C'est malin ! T'aurais pu faire attention.
synonymes antonymes
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
malinmalins

malin \ma.lɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : maligne)

  1. Personne fine et rusée.
    • Le pays des terribles Cadets de Gascogne, le pays de madrés, des malins, des finauds, des habiles, […], ce pays là ne serait plus qu'un pays de hongres, voué à la décadence et à la destruction ? (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

nom propre

malin masculin singulier

  1. (religion) Le diable, variante de Malin (Plus courant)

Malin
étymologie
Du latin malignus, « qui engendre le mal ».

nom propre

Malin masculin

  1. Le diable.
    • Cette beauté ne vaut rien du toute véritablement, elle est perfide, et je pense qu’elle vient du Malin ! (René Boylesve, Le Parfum des îles Borromées, chapitre VII.)
    • […], qu'après avoir subi les affres de tortures intolérables ils seront précipités dans les labyrinthes abyssaux de l’antéchrist, que des démones perverses aux yeux de feu, aux sourires languides, les pousseront des hauteurs des beffrois du Malin d'où ils cherront sur des entrelacs pullulant de gorgones et de griffons avec lesquels il pataugeront à jamais […]. (Gilles Jobidon, L'âme frère, VLB, 2005, p.57)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français