pas
étymologie
(Nom) Du latin passus (« pas, enjambée, marche » ou « trace de pas »).
(Adverbe) De l’usage en ancien français d’ajouter un substantif signifiant « le moindre » après ne#fr-part|ne :
  • Je ne bois goutte#fr-adv|goutte. — Je ne mange mie#fr-adv|mie. — Je ne marche pas.
L’usage de pas s’est généralisé par un cycle de Jespersen et la négation ne est pour sa part devenue optionnelle dans le langage courant :
  • Je marche pas dans cette combine. — J’vois pas où tu veux en venir.

nom

pas \pa\, \pɑ\ masculin

  1. Mouvement que fait une personne ou un animal en mettant un pied devant l’autre pour marcher.
    • Il contemplait […] les scarabées qui couraient sur le sable chaud et s’arrêtaient tout net à l’approche de son pas. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Le seul recours contre le temps est de le mesurer à ce double pas, comme ceux qui ont affaire personnellement à lui, les sentinelles, les officiers de quart. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Peu à peu, des claquements de sabots s’entendirent, puis des pas étouffés de religieuses ; […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Soutenu de chaque côté, je sentais la plante de mes pieds enflée au point de me donner l’impression que chacun de mes pas s’enfonçait dans un nuage. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • À cet instant, dans le passage, d’autres voix s’élevèrent, accompagnées d’un martèlement de pas précipités. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • À quelque cent mètres en avant, dans le même chemin, les trois vaches et les six bouvillons de sa petite camarade, la Tavie, […], prenaient le pas accéléré, excités par les coups de fouet, et les injures vigoureuses : […]. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • On ne peut le décider à faire un pas hors de chez lui.
    • Permettez-moi de faire quelques pas avec vous.
    • Marcher d’un pas léger, d’un pas rapide, d’un pas chancelant.
  2. (Métrologie) Distance entre deux pas ; enjambée.
    • Le garde champêtre, armé d’un fusil que lui avait confié le maire, et suivi d’un cortège nombreux, s’avança jusqu’à dix pas du chien. (Octave Mirbeau, « La Mort du chien » dans Lettres de ma chaumière, 1886)
    • Alors, je regardai dans la nuit grisâtre, et je vis, à cinquante pas devant moi, le colporteur Pinacle, avec sa grande hotte, […]. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • J’ai dix arquebuses dans cette chambre, reprit Charles IX, avec lesquelles je touche un écu d’or à cent cinquante pas. Voulez-vous en essayer une ? (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • Il ne veut pas s’éloigner, reculer, avancer d’un pas, il ne veut pas s’éloigner, reculer, avancer du tout, il veut rester où il est.
  3. (Par extension) Faible distance.
    • Or, un matin, à quelques pas de ma demeure, une famille de ces ouvriers de la scie et de la hache s’empressait autour d'un amas considérable de bûches que le livreur juré venait d’aligner. (Études morales, dans Annales de la Société d'émulation du département des Vosges, vol.13, 1868, page 156)
  4. (militaire) Différentes manières de marcher réglées pour les troupes.
    • Pas ordinaire.
    • Pas accéléré.
    • Pas redoublé.
    • Pas de route.
    • Pas gymnastique.
    • Pas de charge.
    • Il a mis, il a remis sa troupe au pas.
    • Marcher au pas, prendre le pas.
    • Perdre le pas, n’être plus au pas.
  5. (danse) Différentes manières d’exécuter le mouvement de la danse.
    • Ensuite quatre girls anglaises, des sisters quelconques, vinrent danser un pas de gigue, compliqué de cake-walk et de matchiche. (Guillaume Apollinaire, Les Onze Mille Verges ou les Amours d’un Hospodar, 1907)
  6. (Équitation) Allure la moins rapide du cheval.
    • Pour arrêter le cheval étant au pas, au trot ou au galop, passer du galop au trot ou au pas, du trot au pas, et même pour reculer, la tension des rênes, la pression des jambes, la position des mains et des jambes sont les mêmes, c est-à-dire que les mains doivent être à la même hauteur et les jambes également en arrière. (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, page 242, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
    • Au Maroc, le cheval sert surtout de monture, quelquefois de bête de somme. Ses allures sont le pas et le galop; mais on arrive assez facilement à lui enseigner le trot. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 231)
    • Vers les neuf heures du matin, Capestang se remit en route et, au pas de Fend-l'Air, se dirigea vers Paris, à travers les beaux bois pleins d'ombrages et de senteurs enivrantes. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  7. Empreinte, marque que laisse le pied d’une personne ou d’un animal.
    • ''Il vit des pas d’homme sur le rivage.
    • Il distingue fort bien le pas d’un cheval de celui d’un mulet.
  8. Préséance, droit de marcher le premier.
    • ''Le parlement avait le pas sur les autres compagnies.
    • Il lui a cédé le pas.
    • Il a pris le pas sur lui.
    • Disputer le pas à quelqu’un.
  9. Passage étroit ou passe difficile dans une vallée, dans une montagne, etc.
    • Les ingénieurs qui ont critiqué le projet de M. Abeille ont cité trois endroits qu'ils regardent comme très difficiles.
      Le premier est le pas de Crugey sur la rivière d'Ouche, où la vallée se rétrécit et est bordée de rochers durs et en partie escarpés.
      (Jean Rodolphe Perronet, « Canal de Bourgogne », dans Description des projets et de la construction des ponts de Neuilly, de Mantes, d'Orléans, du projet du canal de Bourgogne et de celui de la conduite des eaux de l'Yvette et de Bièvre Paris : dédié au roi Louis XVI, Paris : Imprimerie royale, 1782, page 347)
    • Le pas de Calais, le détroit entre Calais et Douvres.
  10. Seuil, marches qui sont au-devant d’une entrée.
    • ''Il est sur le pas de la porte.
    • Prenez garde, il y a ici un pas.
    • Il y a quatre pas à monter à ce perron.
  11. (vieilli) Allées et venues, démarches que l’on fait, peines qu’on prend pour réussir.
    • ''Il fait bien des pas pour obtenir cette place.
    • Cela lui a coûté bien des pas et démarches.
    • Il n’a pas ménagé, épargné ses pas dans cette circonstance.
    • Je ne ferai pas un pas de plus, je ne ferai aucune démarche de plus pour cette affaire, pas une concession de plus.
  12. (Mécanique) Distance séparant deux filets d’un filetage.
    • Tableau des filetages métriques au pas régulier et au pas fin (ABMS Consultants inc, Consultant en ingénierie mécanique, http://www.abms.ca/Technique/Filetages_des_boulons.pdf).
    • Plus généralement : distance entre 2 tours d’un mouvement hélicoïdal : voir hélice (mathématique) et hélice à pas variable ↗.
  13. (cartographie) Écart entre les axes d’éléments graphiques homologues d’un ensemble graphique de structure régulière ; il est souvent exprimé numériquement par l’inverse de son rapport à l’unité de longueur.
  14. (composants) Distance séparant deux lignes d’interconnexion voisines dans un circuit intégré ou sur un circuit imprimé nu.
  15. (composants) Distance entre deux broches de raccordement contiguës sur un boîtier.
synonymes traductions traductions traductions
  • espagnol : paso
  • russe : па
traductions
  • espagnol : paso
  • russe : шаг
traductions traductions
  • espagnol : paso
  • russe : шаг
traductions
adverbe

pas \pa\, \pɑ\

  1. Négation d’un verbe. — Note d’usage : Utilisée avec la particule ne#fr-part|ne dans le langage littéraire, mais souvent sans celle-ci dans le langage courant.
    • T’as perdu la boule ou quoi ? Tu me l’as refilé hier en me demandant de t’appeler ce soir. La picole te réussit pas, p’tit gars. (Greg Waden, La disparue du 5701 : Coup de cœur virtuel à Lille, Villeneuve-d'Ascq : Éditions Ravet-Anceau, 2018, chap. 5)
    • Pourquoi tu ne manges pas ?
    • Tu as si souffert que ça de ton harcèlement ? T’as pas idée.
  2. Négation rhétorique pour demander humblement un accord. — Note: La réponse affirmative est oui, non pas si.
    • N’est-elle pas jolie ?
    • N’est-ce pas qu’elle est jolie ?
  3. Négation rhétorique pour une invitation polie. — Note: La réponse affirmative est oui ou ouais, non pas si.
    • — Vous ne voulez pas déjeuner avec moi ?
      — Oui, avec plaisir.
  4. Négation d’un adjectif épithète. non#fr-adv|Non.
    • Je cherche un logement pas cher.
synonymes

Négation d’un verbe :

  • aucunement#fr-adv|aucunement (emphase)
  • goutte#fr-adv|goutte
  • grain#fr-adv|grain
  • mie#fr-adv|mie
  • nullement#fr-adv|nullement (emphase)
  • point#fr-adv|point

    Négation d’un adjectif :

  • non#fr-adv|non
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.040
Dictionnaire Français