ne
étymologie
Du latin ne.

particule

ne \nə\ (n’ \n\ devant une voyelle ou un h muet)

  1. Négation. Première partie d’un morphème en général à double forme encadrant le verbe et certains pronoms. Parfois appelé discordantiel, ne est complété d’un forclusif : pas, plus, jamais, point, personne, rien, aucun, nul, etc., ou de formules archaïsantes : goutte, mie, mais (n’en pouvoir mais).
    • Je ne mange pas.
    • Je n’en peux plus.
    • Je n’y vois goutte.
  2. Devant un verbe à l’infinitif, les deux parties ne sont pas séparées.
    • Ne pas se pencher au dehors.
  3. Il s’emploie encore sans la particule pas quand la proposition renferme un pronom, un adjectif ou un adverbe négatifs.
    • Il ne sait rien.
    • Personne n’est venu.
    • Aucun de nous n’y a pensé.
    • Il ne dit jamais la vérité.
    • Cette mère ne s’occupe guère de ses enfants.
  4. Bien que nul et ni soient négatifs par eux-mêmes, ils sont aussi toujours construits avec ne.
    • Nul ne s’en doute.
    • Il n’a nul souci.
    • Ni l’or ni les grandeurs ne nous rendent heureux.
  5. L’ordre est inversé dans le cas où le pronom négatif (personne, rien, aucun, nul) est en position sujet.
    • Que personne ne bouge.
  6. S’emploie seul aussi dans les propositions subordonnées quand la proposition principale est négative ou interrogative.
    • Il n’est pas d’homme qui ne désire être heureux.
    • Y a-t-il quelqu’un dont il ne médise ?
  7. Il peut aussi s’employer encore seul avec certains verbes comme cesser, oser, pouvoir, savoir dans un langage soutenu, mais le langage courant ajoute presque systématiquement la particule pas (la seule conservée dans le langage familier) :
    • Il ne cesse de parler. (pour : Il ne cesse pas de parler.)
    • Je n’ose (soutenu) (pour : J’oserais bien si je ne craignais pas que cela puisse déplaire et Je n’ose pas)
    • Je n’ose vous promettre. (pour : Je n’ose pas vous promettre.)
    • Je ne pourrai achever mon travail avant ce soir. (pour : Je ne pourrai pas achever mon travail avant ce soir.)
    • Il ne sait que faire. (pour : Il ne sait pas quoi faire.)
  8. Suffit parfois seul à marquer la négation, à la façon de la langue ancienne, dans les vieux tours ou en langue soutenue, comme :
    • N’importe ! (locution figée pour : Cela n’importe pas !)
    • N’aie crainte. (locution figée pour : N’aie aucune crainte.)
    • Qu’à cela ne tienne ! (locution figée pour : (Il faut) que ceci ne tienne qu’à cela !)
    • Il ne dit mot. (soutenu) (locution verbale figée pour : Il ne dit pas un mot)
    • N’en avoir cure. (soutenu) (locution verbale figée pour : 'N’en avoir aucune cure.'')
    • N’en pouvoir mais. (vieilli) (locution verbale figée pour : N’en plus pouvoir.)
    • À Dieu ne plaise! (vieilli) (locution figée pour : (Il faut que ceci) ne déplaise pas à Dieu !)
  9. Employé seul, il a un sens explétif, dans ce cas il n’a pas de sens négatif, mais signale simplement un contexte négatif.
    • Il n’empêche que…
    • Qu’à cela ne tienne…
    • À Dieu ne plaise…
    • Il n’en a cure.
  10. (vieilli) S’emploie encore (de façon aujourd’hui optionnelle) dans certains cas archaïques mais encore rencontrés où, bien que la proposition secondaire ait la forme affirmative, la phrase entière renferme une idée négative. Il en est ainsi :
    1. Après les verbes qui expriment la crainte.
      • Je crains qu’il ne vienne. (exprime aussi : Je désire qu’il ne vienne pas.)
      • Je redoute qu’il ne nous crée encore quelque difficulté Je souhaite qu’il ne nous crée pas de nouvelles difficultés.''
    2. Après le verbe ''empêcher.
      • Empêche qu’il ne tombe, (exprime aussi : Il ne faut pas qu’il tombe.)
    3. Dans certaines phrases qui expriment une comparaison, après ''plus que, moins que, mieux que, autre que.
      • Il est plus riche qu’on ne croit. (exprime aussi : Il n’est pas aussi pauvre qu’on le croit.)
      • Il est moins riche qu’on ne croit. (exprime aussi : Il n’est pas aussi riche qu’on le croit.)
      • Vous écrivez mieux que vous ne parlez. (exprime aussi : vous ne parlez pas si bien que vous écrivez.)
      • C’est autre chose que je ne croyais. (exprime aussi : Je ne croyais pas que ce soit ainsi.)
    4. Après les locutions conjonctives ''avant que, depuis que.
      • Finissez votre ouvrage avant que je ne revienne.
      • Vous n’avez pas changé depuis que je ne vous ai vu.

Ne
nom propre

Ne

  1. (Géographie) Commune d’Italie de la province de Gênes dans la région de Ligurie.

NE
étymologie
(sigle) voir nord-est

nom

NE \nɔ.ʁ‿ɛst\ masculin invariable

  1. (Géographie) Nord-est.
traductions
  • anglais : NE



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français