chant
étymologie
(Nom 1) Du latin cantus. Pour dire « chant », le latin utilise aussi le mot carmen#la|carmen qui a donné charme en français et l'on retrouve cette idée de magie du chant dans les mots incantation et enchanteur.
(Nom 2) Du latin canthus, issu du gaulois cantos.

nom

SingulierPluriel
chantchants

chant \ʃɑ̃\ masculin

  1. Émission de sons variés et rythmés par lesquels la voix s’élève et s’abaisse, de manière à former un ensemble musical.
    • Chant d’allégresse.
    • Chants de triomphe.
    • Des chants pieux.
    • École de chant.
    • Professeur de chant.
    • Les règles du chant.
    • L’art du chant.
  2. (analogie) Ramage ou cri des oiseaux.
    • Le pré dégageait une odeur de terreau humide, une marouette sifflait dans les roseaux au sud. Son chant sonnait comme des gouttes d'eau qui tombaient. (Kurt Aust, La confrérie des invisibles, traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier, City Édition, 2010, chap. 8)
    • Le chant du cygne, chant mélodieux que des poètes attribuaient au cygne mourant. Il se dit figurément du dernier ouvrage qu’un musicien célèbre, un grand poète, un homme éloquent a fait peu de temps avant sa mort.
    1. Cri du coq.
      Le chant des coqs, l’aboiement des chiens, les appels des oiseaux l’éveillèrent. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 99 de l’éd. de 1921)
      Dès le chant du coq, Au point du jour.
    2. Crissement de la cigale.
      Le chant de la cigale est monotone.
  3. Partie mélodique d’une musique quelconque, pour la distinguer de l’accompagnement des instruments.
    • L’harmonie ne doit point étouffer le chant.
    • Ce morceau, cette ouverture manque de chant, ce morceau, cette ouverture n’a pas de mélodie.
  4. (Par extension) Certaines pièces de poésie qui se chantent ou peuvent se chanter.
    • De chaumières en tavernes, il écoute les bardes et les vieux rhapsodes qui lui récitent des chants populaires remontant à la nuit des temps. (André Clavel, L’Iliade boréale, dans L’Express n° 3081, 21 juillet 2010)
    • Ainsi le dithyrambe, chant liturgique en l'honneur de Dionysos diffère de l’iambe dont le pied comporte un son bref suivi d'un long avec des vers dodécamétriques alternant avec des octamétriques. (Louis Lefroid, Esthétique: l'harmonie des formes, Ed. Opéra, 1998, page 36)
    • Chant royal, ancienne pièce de poésie française, composée de cinq strophes de onze vers chacune et où le onzième vers de la première strophe était répété à la fin de toutes les autres.
  5. Au pluriel, toute composition en vers.
    • Les héros qu’immortalisent les chants du poète.
    • Chants sublimes.
    • Chants immortels.
    • Daigne inspirer mes chants.
    • Mes chants rediront tes exploits.
  6. Chacune des divisions d’un poème épique ou didactique.
    • Le premier chant, le second chant de l’Iliade.
synonymes traductions traductions traductions traductions
nom

SingulierPluriel
chantchants

chant \ʃɑ̃\ masculin

  1. (arts) (Maçonnerie) (menu) (Mécanique) Bord le plus long d’une tôle, d’une plaque, d’une planche ; et plus généralement, face étroite d’un objet pris dans sa longueur, par opposition à la face la plus large qui en forme le plat et la plus petite face qui en est le bout.
    • Poser sur le chant.
    • Une vitre se transporte à chant.
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français