baleine
étymologie
De l’ancien français balain, balaine, baleine, du latin balaena, du grec ancien φάλαινα.

nom

SingulierPluriel
baleinebaleines

baleine \ba.lɛn\ féminin

  1. (zoologie) Une des espèces de grands cétacés dont la mâchoire supérieure est souvent garnie de lames cornées et fibreuses appelées barbes ou fanons.
    • Dans la baie de Panama, j’avais été environné de nombreuses baleines (probablement Baleœopteris musculus) et j’avais pu filmer leurs évolutions. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Parfois, avec les déchets des abattoirs ou des fabriques dans lesquelles on traite certains produits animaux (laine, baleine, etc.), on confectionne des engrais pulvérulents, tels que sang ou viande en poudre (guano de Fray-Bentos), corne en poudre, déchets de laine (Shoddy) et baleine en poudre. (Ewald Wollny, La décomposition des matières organiques et les formes d'humus dans leurs rapports avec l'agriculture, Berger-Levrault, 1902, page 574)
    • Lorsqu'une bande de baleines est signalée, la nouvelle se répand aussitôt dans tout l'archipel au moyen de feux allumés sur les montagnes ; des centaines d'embarcations affluent de tous côtés, forment un immense demi-cercle autour des cétacés et les chassent vers quelque crique, où ils sont promptement massacrés. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 37)
  2. Tige flexible qui sert d’armature. Anciennement en fanon de baleine, on en faisait la monture des parapluies et la garniture des corsets.
    • Baleines de fer.
    • Busc de baleines.
    • Les baleines d’un parapluie.
    • Un col garni de baleines.
    • Dans cette avancée, dans ce rebondissement bardé de baleines et de toile rose, les deux frères imaginaient une coulée de voluptés mystérieuses, un agglutinement hors d’espèces géométriques, une réserve inépuisable de féminité, bouillonnant dans un remugle de sueur et de laiterie. (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 154.)
    • Ma tante Fifi me serra sur son cœur, c’est-à-dire contre les baleines de son corset. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 35)
  3. Bâton dont se servait le bedeau à l'église pour faciliter le passage des officiants.
    • Il s’approcha de Bazin, qui, revêtu de sa robe bleue et sa baleine garnie d’argent à la main, se tenait gravement placé en face du Suisse à l’entrée du chœur. (Alexandre Dumas, Vingt-ans après, , Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1962, p. 1585)
  4. (argot) (marine) Grosse lame qui embarque à bord.
    • À laisser le sabord de sa chambre ouvert, par mer agitée, on risque fort d’embarquer une baleine !
  5. (Maçonnerie) Scie à pierre tendre, très étroite, souple et flexible, permettant de suivre aisément un tracé courbe donné par un panneau ou de passer aisément entre 2 tracés.
  6. (familier) (Péjoratif) (injurieux) Femme très grosse, obèse.
    1. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Comme tous les cétacés, l’héraldique la considère comme un poisson et la blasonne de la même manière. Contrairement aux poissons, elle est généralement représentée avec la queue relevée et un jet d’eau quittant l’évent.
      • Tranché ondé : au 1er d’or à la hure de sanglier de sable allumée et défendue d’argent, au 2e de gueules à la baleine d’argent, l’évent soufflant un jet d’or, accostée de deux billettes nouées du même, posées en fasce et rangées en bande, qui est d’Èvres de la Meuse voir illustration « armoiries avec une baleine »
    2. (Héraldique) Support représentant l’animal du même nom dans les ornements extérieurs des armoiries.
      • Écartelé au 1 et 4 de gueules au lion d’argent, au 2 et 3 d’argent au lion de gueules, les 1 et 3 contournés en courtoisie. Supports : deux baleines acculées au naturel les queues en haut de l’écu et soutenues d’une arabesque de sinople, qui est de Zaanstad en Hollande voir illustration « baleines comme support de l’écu »

traductions
traductions
traductions
traductions
forme fléchie

baleine \ba.lɛn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de baleiner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de baleiner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de baleiner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de baleiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de baleiner.

Baleine
étymologie
Dans la mythologie grecque, la Baleine fait partie de la légende d’Andromède. Elle était l’une des 48 constellations identifiées par Ptolémée.

nom propre

Baleine \ba.lɛn\ féminin singulier

  1. (astronomie) Constellation du ciel austral, bordée par le Bélier, les Poissons, le Verseau, le Sculpteur, le Fourneau, l’Éridan, et le Taureau.
    • Mira Ceti (Omicron Ceti) est certainement l’étoile la plus intéressante de la Baleine : située à environ 400 années-lumière, Mira (la « merveilleuse ») est la première étoile variable qui ait été découverte, en 1596.
synonymes
  • Cetus

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.049
Dictionnaire Français