abandon
étymologie
De l’ancien français mettre à bandon, bandon étant issu des deux radicaux germaniques ban (« proclamation ») et band(a) (« signal, étendard d’un corps de troupe »), qu'on retrouve croisés dans le mot ban.

nom

SingulierPluriel
abandonabandons

abandon \a.bɑ̃.dɔ̃\ masculin

  1. État d’une personne, d’une chose abandonnée.
    • Ce vieillard est dans le plus affreux abandon.
    • Il mourut dans l’abandon.
    • Il laisse sa maison dans un abandon, dans un état d’abandon qui en augmente tous les jours la dégradation.
    • Son absence et l’abandon de sa maison, de sa terre, ont achevé de le ruiner.
    • L’abandon de ses amis l’a consterné.
  2. Action d’abandonner, de délaisser.
    • Presque partout dans le département, l'abandon des campagnes a causé un recul de l'olivier et parfois même de la vigne, submergés par la croissance spontanée des pins. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • De nombreux abandons d’animaux de compagnie ont lieu chaque année.
    • Son absence et l’abandon de sa maison, de sa terre, ont achevé de le ruiner.
    • L’abandon de ses amis l’a consterné.
  3. Acte de renoncer à une qualité, un emploi ou un poste.
  4. Fait de renoncer à une cause, une croyance.
    • L'abandon de la foi.
  5. Fait de renoncer à un parti, un engagement.
    • La crise d’un parti politique s’est traduite par une série d'abandons des militants.
  6. (Par extension) Renonciation à la possession, à la jouissance d’une chose.
    • Il a fait sans hésiter l’abandon de sa fortune et même de sa vie.
    • Il consent à l’abandon de ses droits.
    • Le chrétien vit dans un parfait abandon à la Providence, à la volonté de Dieu.
  7. Fait de renoncer à une candidature dans une élection ou un concours.
    • Les élections ont été marquées par l'abandon d’un des candidats.
  8. (droit) Don, renonciation à un droit, abandon de famille.
    • Il a souhaité l'abandon de ses biens.
  9. (droit) Acte par lequel un débiteur abandonne tous ses biens à ses créanciers, pour se mettre à l’abri de leurs poursuites.
    • Il a fait abandon de biens.
    • Commissaire à l’abandon de biens.
  10. (Figuré) Sans contrainte. En toute confiance.
    • Elle et sa meilleure amie se sont parlées avec abandon.
    • Il m’a parlé avec abandon, avec un entier abandon.
    • Il m’a touché par l’abandon qu’il a mis dans ses discours, dans ses confidences.
  11. En parlant des manières, des discours, des ouvrages d’esprit et des productions des arts, pour exprimer une sorte de facilité, de négligence heureuse qui exclut toute recherche, toute affectation, et ne laisse jamais sentir l’effort, ni le travail.
    • Cette femme a de l’abandon dans ses manières, un gracieux abandon.
    • Il a dans la conversation le plus aimable abandon.
    • On remarque dans le style de cet auteur une sorte d’abandon.
  12. En bourse, acte par lequel l’acheteur renonce a un marché conclu en consentant à payer la prime.
  13. (psychol) Rupture des liens affectifs et matériels qui attachent un individu à son entourage plus ou moins proche.
    • Mais une attente l’énervait : celle du courrier. Il avait télégraphié à Paris et écrit à Fontainebleau pour qu’on lui renvoyât ses lettres. Il ne recevait rien, et la sensation d’un grand abandon commençait à l’oppresser. (Guy de Maupassant, Notre cœur, 3e partie, ch. I, 1890)
  14. (Québec) Terrain en jachère.
synonymes

Action d’abandonner, de délaisser :

antonymes

Action d'abandonner, de délaisser :


traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
  • anglais : debt forgiveness



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français